Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Samson Julien

Samson Julien

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Samson Julien"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • L'imagerie spectroscopique proche infrarouge frontale lors de l'épreuve de fluence verbale comme méthode d'évaluation de la dépression    - Samson Julien  -  22 octobre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : La dépression est un problème de santé publique. Sa prise en charge consiste en l'association d'une psychothérapie et d'un traitement antidépresseur de type sérotoninergique. Dans 40 % des cas, les patients ne répondent pas à cette prise en charge. Chez ces derniers, il faut développer des traitements basés sur la neuromodulation cérébrale tels que la rTMS. À l'heure actuelle il n'existe pas d'outil permettant une évaluation objective de la dépression.

    Objectifs : Notre travail a été d'étudier la fNIRS couplée à une tâche de fluence verbale comme un outil permettant une évaluation objective pour différencier un sujet dépressif d'un sujet ne soufrant pas de cette pathologie. L'objectif secondaire est de montrer que l'intensité de la dépression est inversement proportionnelle à l'activité du cerveau mesurée par la fNIRS.

    Patients et méthode : Nous proposons une étude prospective contrôlée sur une méthode d'imagerie fonctionnelle par spectroscopie proche infrarouge – la fNIRS – du cortex préfrontal lors de l'épreuve de fluence verbale entre 23 sujets dépressifs et 22 sujets sains.

    Résultats : Une diminution de l'activité préfrontale a été montrée sur 10 optodes sur 16 concernant l'écart type de l'oxygénation et sur 4 optodes sur 16 pour la pente de l'hémoglobine oxygénée entre les deux groupes. Il y a une corrélation négative entre l'intensité de la dépression mesurée par l'échelle d'Hamilton et l'activité du cortex préfrontal gauche sur 2 optodes mesurée sur pente de l'hémoglobine oxygénée dans le groupe dépression.

    Conclusion : La mesure de l'activité par la fNIRS lors de l'épreuve de fluence verbale pourrait être un outil d’évaluation de la sévérité et de suivi thérapeutique des patients souffrant de dépression d'intensité variable. D'autres études sont nécessaires afin d'évaluer la place de cet outil dans l'arsenal d'évaluation de la dépression.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales