Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Rocher Thomas

Rocher Thomas

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Rocher Thomas"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Performance de la TDM de perfusion et de l'angioTDM cérébrales à J+6 d'une hémorragie sous arachnoïdienne par rupture d'anévrisme intracrânien chez les patients comateux ou sédatés pour dépister le risque d'ischémie cérébrale retardée    - Rocher Thomas  -  12 octobre 2012  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte et objectifs : La TDM P a récemment permis de prédire le risque d'ICR avec de bonnes performances diagnostiques. Nous proposons d'évaluer ses performances et sa reproductibilité en la couplant à l'A TDM de façon standardisée à J6 d'une HSA sur rupture d'AIC pour dépister chez les patients comateux ou sédatés le risque d'ICR.

    Méthodes : Nous avons inclus prospectivement des patients victimes d'une HSA sur rupture d'AIC dans le coma ou sédatés. Ces patients ont bénéficié à J6 d'une TDM SI, d'une TDM P et d'une A TDM. Un contrôle par imagerie (IRM ou à défaut TDM cérébrale entre 1 et 3 mois) a été réalisée pour tous les patients pour distinguer les patients avec et sans ICR. Deux neuroradiologues séniors et un radiologue junior ont analysé qualitativement chaque carte (MTT, TTP, CBF et CBV) de la TDM P et ont recherché un vasospasme sur l ‘A TDM. Une analyse quantitative des quatre paramètres de la TDM P a été réalisée par ROI systématisées selon chaque territoire vasculaire (ACA, ACM, ACP, JA et JP) et comparées entre les deux groupes (ICR et non ICR). Enfin, un seuil diagnostique d'allongement maximal du MTT et du TTP (en secondes) et de réduction maximale (en pourcentage) de CBF et de CBV a été déterminé, à partir de courbes ROC.

    Résultats : 38 patients ont été inclus. 4 patients ont été exclus. 21 (62 %) patients avec ICR et 13 (38 %) patients sans ICR. Sensibilité de 95% et spécificité de 100% pour prédire le risque d'ICR par analyse visuelle des cartes de MTT et du TTP. La reproductibilité inter observateur est de k = 0,94 entre lecteurs séniors et k = 0,647 entre lecteurs sénior-junior. En analyse quantitative le paramètre MTT est le plus statistiquement significatif notamment dans les territoires JA (p<0,0051) et JP (p<0,0006). Le paramètre MTT bénéficie d'un seuil optimal à 1,2 secondes pour prédire le risque d'ICR avec une sensibilité de 100 % et une spécificité de 92, 3 %.

    Discussion et conclusion : la carte de MTT de la TDM P réalisée à J6 de l'HSA sur rupture d'AIC permet de dépister précocement et de manière reproductible les patients à risque d'ICR en prenant soin d'analyser tout particulièrement les territoires jonctionnels. En cas de doute, un allongement du MTT de 1,2 secondes dans un territoire vasculaire peut permettre de confirmer un risque d'ICR.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales