Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Ridet Olivia

Ridet Olivia

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Ridet Olivia"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Comment les internes en médecine générale prennent-ils en charge leur propre santé ? : enquête menée auprès des internes en médecine générale de la faculté de Poitiers    - Ridet Olivia  -  14 octobre 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Différents travaux ont abordés la question de l'attitude des médecins envers leur propre santé mais on en sait peu sur celle des internes. Pourtant ils éprouvent déjà les mêmes difficultés : stress, charge de travail…et ont eux-aussi la possibilité de s'autoprescrire.

    Une étude descriptive a été réalisée à l'aide d'un questionnaire auprès de tous les internes de médecine générale de la faculté de Poitiers inscrits en 2012/2013.

    128 internes ont répondu à l'enquête. 14,1% fument du tabac, 5,5% consomment de l'alcool régulièrement. 93,3% des femmes ont déjà réalisé un frottis de dépistage du cancer du col de l'utérus. Pour 15,6% d'entre elles celui-ci remonte à de plus de 3 ans. La moitié des internes pratique une activité physique régulière et seulement 12,5% ont un IMC supérieur à la normal (23,7% des hommes et 7,8% des femmes). Même s'ils sont nombreux à avoir déclaré un médecin traitant, ils ne le consultent que très rarement. Ils s'estiment majoritairement en bonne santé mais près de 30% pensent que leur prise en charge médicale est moins bonne depuis qu'ils sont internes. Les principaux facteurs incriminés sont le manque de temps et la mobilité géographique au cours de l'internat.

    En matière de prévention, les comportements sont semblables voire meilleurs que ceux de la population générale par contre certains éprouvent déjà des difficultés à consulter et ont recours à l'auto-prescription, l'autodiagnostic et aux consultations informelles.

    Le Conseil de l'Ordre alerte sur la tendance des médecins à appréhender seuls leur propre santé. Ces comportements semblent débuter dès l'internat. Il serait donc important de sensibiliser les internes avant même leur prise de fonction aux dangers de l'autoanalyse et l'auto-prescription et leur apprendre à être tout simplement des patients.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales