Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Richez Lydia

Richez Lydia

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Richez Lydia"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Algocarburants : modes de production et faisabilité    - Richez Lydia  -  25 janvier 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le réchauffement climatique, la pollution environnementale, la hausse des prix du pétrole et sa pénurie annoncée sont autant de critères qui ont conduit les chercheurs à développer des alternatives aux carburants fossiles. Les agrocarburants souvent nommés biocarburants ont, dans ce contexte, fait l’objet de nombreuses études.

    Avec la pratique et le recul, il en ressort que les agrocarburants ne sont pas LA solution aux problèmes à cause de leurs coûts, leurs contraintes de production et l’impossibilité actuelle de répondre à la demande mondiale. Ils constituent cependant une source d'énergie permettant de suppléer le pétrole et d’en limiter ainsi la dépendance. Ils ont pour vocation de contribuer à la « décarbonation fossile » du domaine des transports, étant produits à partir de biomasses renouvelables. Par ailleurs, le C02 émis lors de l’utilisation des agrocarburants est compensé par le C02 absorbé par la photosynthèse.

    Ces biocarburants pourraient être, en prime, une opportunité de développement économique pour les régions rurales, les importateurs de pétrole et les pays en développement. Néanmoins, les technologies de production doivent encore être développées et perfectionnées.

    Les algocarburants sont les biocarburants de troisième génération. Espoirs, réussites, échecs et désillusions sont le quotidien des chercheurs qui aspirent à ce que la filière carburant des micro-algues voit le jour et soit reconnue comme une solution de substitution ou de supplémentation réelle aux carburants fossiles au niveau industriel et mondial.

    Cette thèse retrace les différentes étapes nécessaires à la production d’un algocarburant. Du choix de l’espèce, en passant par le choix du mode de production, l’optimisation de la culture, mais aussi par les différentes méthodes de récolte, de concentration et d’extraction, pour finir par les méthodes de transformation en carburant. On ne pourra que constater les difficultés que chaque phase génère. On remarquera aussi que des technologies de pointe pourront concourir au développement de cette filière et que l’harmonisation des divers acteurs sera indispensable pour faire avancer la recherche et le développement.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales