Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Prorel Julien

Prorel Julien

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Prorel Julien"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • L'accueil du bébé auprès de sa mère incarcérée : étude historique et état des lieux de l'organisation des soins psychiques à la dyade en France    - Prorel Julien  -  15 octobre 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : 29 établissements pénitentiaires sont amenés à recevoir des dyades au sein de cellules aménagées. Le développement, à la fin du XXe siècle, des soins en milieu pénitentiaire d'une part et de la psychiatrie périnatale et du bébé d'autre part amène les soignants à porter un regard nouveau sur la situation de ces dyades. Nous nous sommes interrogés sur les besoins de la dyade en terme de soins psychiques et sur la façon dont ils sont organisés dans notre pays, compte-tenu du statut du bébé, qui n'est pas détenu.

    Méthode : Notre étude comporte quatre parties. Une première partie consiste en une histoire de la gestion pénitentiaire de la maternité, basée sur des archives historiques. Il s'agit de mieux comprendre les dispositions actuelles concernant l'accueil de la dyade et les soins en milieu pénitentiaire, en examinant leur origine et leur évolution historique. Une seconde partie expose la législation actuelle. Une troisième partie présente les statistiques disponibles, obtenues auprès de l'Administration Pénitentiaire. Enfin, une quatrième partie questionne les besoins de santé mentale du bébé et la façon dont les soins psychiques à la dyade peuvent s'organiser. Nous avons réalisé une étude basée sur un questionnaire adressé aux SMPR dont l'établissement d'implantation comporte des cellules nurserie.

    Résultats : Le résultat principal de notre étude est de montrer que l'accès aux soins spécialisés de psychiatrie périnatale ou du bébé est entravé en détention, malgré un besoin rapporté par une majorité des praticiens ayant participé à l'étude.

    Conclusion : Cette étude est la première à questionner les besoins en santé mentale de la dyade accueillie en détention et l'organisation de ces soins. Il semble que le bébé soit l'oublié des réformes de santé en milieu pénitentiaire. En effet de par son statut il ne relève pas de la loi de 1994, donc pas des UCSA ni des SMPR, mais il est pourtant accueilli en prison où il ne bénéficie pas d'un accès aux soins psychiques éventuels équivalent à celui de la population générale, malgré des données tendant à le placer dans une catégorie à risque sur le plan psychologique. Ces données doivent être considérées dans les débats actuels autour des mères et des enfants accueillis en détention.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales