Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Petit Damien

Petit Damien

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Petit Damien"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Le somnambulisme : physiopathologie et facteurs associés    - Petit Damien  -  21 mars 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le sommeil est classiquement divisé en deux états : le sommeil paradoxal et le sommeil lent, lui même divisé en quatre stades, les stades 3 et 4 représentant le sommeil lent profond. Chaque cycle du sommeil est constitué d'une période de sommeil lent et d'une période de sommeil paradoxal. Mais il arrive au cours du sommeil que l'organisation physiologique soit perturbée à l'origine d'un chevauchement entre la veille et les différents stades du sommeil : on parle de parasomnies. Celles-ci sont classées selon le stade de sommeil au cours duquel elles apparaissent.

    Le somnambulisme, parasomnie du sommeil lent profond, a lieu au cours du stade 3-4 pendant les premiers cycles du sommeil. Le somnambule se lève puis erre dans la maison, les yeux grand ouverts, le regard fixe. Il se déplace sans se heurter aux obstacles. Pendant l'épisode, leur état de conscience et leur jugement sont altérés. Il ne se souvient pas de l'épisode le lendemain matin. Le mécanisme physiopathologique demeure obscur même si certaines hypothèses ont été proposées. Un ensemble de facteurs contribuent à la survenue des épisodes : des facteurs génétiques, favorisants (migraine, alcool, médicaments...), déclenchants (troubles respiratoires du sommeil, mouvements périodiques des jambes, stimulation auditive, stress...).

    Quand le somnambulisme bouleverse, perturbe ou représente une menace, divers traitements sont envisageables : la méthode des réveils programmés, l'hypnose et les médicaments (benzodiazépines...). Cependant, aucun traitement n'a été officiellement reconnu.

    Lorsque les épisodes se soldent par un crime, des questions fondamentales médicolégales se posent sur les conséquences de ces actes : la personne ayant commis le crime était-elle en train de faire un épisode de somnambulisme ou était-elle simplement sous l'emprise de l'alcool et/ou de médicaments ?

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales