Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Petit Aurelia

Petit Aurelia

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Petit Aurelia"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • La gale humaine et le molluscum contagiosum : aspects cliniques, épidémiologie et prise en charge    - Petit Aurelia  -  26 novembre 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La gale et le molluscum contagiosum sont deux dermatoses touchant les enfants, les adolescents et jeunes adultes. Elles se transmettent majoritairement par contact direct peau à peau, et plus rarement par contact indirect.

    La gale est transmise par un acarien : Sarcoptes scabiei variété hominis appartenant à l'embranchement des Arthropodes, classe des Arachnides, ordre des Acariens et famille des Sarcoptidés. Le symptôme principal est un prurit intense essentiellement nocturne accompagné de lésions cliniques plus ou moins visibles.

    Plusieurs formes cliniques existent selon l'âge et l'état immunitaire du patient. Le diagnostic de la gale repose principalement sur l'examen clinique du patient et peut être confirmé par mise en évidence de l’acarien. Le traitement du patient et de son entourage proche repose essentiellement sur l'application d'acaricides topiques ou la prise d'ivermectine par voie orale.

    Le molluscum contagiosum est dû au virus portant le même nom que la pathologie. Le Molluscum contagiosum est un Molluscipoxvirus appartenant à la famille des poxvirus. C'est le seul virus, après l'éradication du virus de la variole, qui touche exclusivement l'Homme. Les lésions sont des papules ou nodules brillants, hémisphériques avec une ombilication centrale caractéristiques. Ces lésions de petite taille (2 à 5 mm) peuvent être de couleur peau ou de couleur blanche ou rose. Au même titre que la gale des formes cliniques atypiques peuvent être observées selon l'âge et l'état immunitaire du patient. Le diagnostic repose essentiellement sur l'examen clinique du patient.

    Le premier traitement recommandé reste l'abstention thérapeutique mais le curetage des lésions est souvent réalisé. Cette méthode peut être traumatisante chez les patients les plus jeunes qui peuvent devenir récalcitrants. Cependant d'autres traitements ont fait leur preuve lors d'études réalisées sur les patients (traitements par imiquimod, cidofovir, lasers...). Le rôle du pharmacien dans ces deux dermatoses est de veiller à la bonne utilisation des médicaments et de rassurer le patient quant à leur évolution.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales