Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Noe Sophie

Noe Sophie

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Noe Sophie"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Impact d'une évaluation gériatrique sur l'orientation des personnes âgées au sein d'un service d’accueil des urgences : expérience au centre hospitalier de La Rochelle    - Noe Sophie  -  02 mai 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'évolution démographique entraîne une augmentation du nombre de personnes âgées aux urgences. Les patients fragiles sont à risque de décompensation et de pathologies en cascade qui peuvent aboutir à une perte d'autonomie. Pour faire face aux spécificités médico-psycho-sociales de cette population, une équipe de gériatrie (EGU) intervient aux urgences (SAU) de La Rochelle. Nous avons mené une étude pour décrire la population gériatrique admise aux Urgences et comparer l'orientation dans la filière de soins avec celle d'une population témoin antérieure qui était prise en charge par des urgentistes uniquement.

    Méthode : étude rétrospective portant sur 292 patients vus par l'équipe de gériatrie entre le 1er août et le 31 octobre 2012. Recueil des données socio-démographiques, d'un score de fragilité (ISAR) et de l'orientation au décours du passage aux urgences : unité d'hospitalisation de courte durée (UHCD, unité court séjour gériatrique (CSG) ou retour au domicile).

    Résultats : L'équipe de gériatrie a vu 87,5% des patients fragiles (score ISAR > 2), qui nécessitaient une évaluation gériatrique globale. Le taux de retour à domicile après l'UHCD était de 36,4% pour les patients pris en charge par l'EGU contre 12,5% pour ceux antérieurement vus par les urgentistes (p = 0,0005). Le taux d'admission vers le CSG à partir des urgences était de 50,4% pour les patients pris en charge par l'EGU contre 16,2 % (p = 0,001) auparavant. L'adéquation entre l'orientation souhaitée et l'orientation effective était significativement plus élevée, 77,1% contre 54% (p <0,0001) pour les patients pris en charge par l'EGU au SAU. Le taux de retour aux urgences des patients rentrés à domicile un mois après la consultation aux urgences était de 27,3% contre 9% pour l'EGU (p = 0,027).

    Discussion : Les orientations des patients semblaient plus adaptées à leur profil et à leur pathologie. Face à l'augmentation du nombre de personnes âgées, la filière gériatrique aux urgences devrait se développer pour permettre d'offrir une prise en charge médico-psycho-sociale adaptée à tous les patients de plus de 75 ans fragiles.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales