Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Maréchal Julien

Maréchal Julien

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Maréchal Julien"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Intérêt pronostique du volume et de la fraction d'éjection de l'oreillette gauche, mesurées par scanner multicoupe, sur le succès d'ablation par cathéter de la fibrillation auriculaire    - Maréchal Julien  -  23 septembre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'ablation de la fibrillation auriculaire par cathéter est une intervention permettant de traiter avec une efficacité relative les patients insuffisamment contrôlés ou intolérants aux traitements médicaux. Toutefois, les indices permettant de prédire un succès de cette intervention ne sont pas clairement définis. Nous avons voulu évaluer si le volume de l'oreillette gauche mesurée en scanner multicoupe pouvait prédire le succès d'une telle procédure.

    Méthodes et résultats : 154 patients ont été inclus entre avril 2008 et juin 2015, soit 121 hommes, d'une moyenne d'âge de 58,4 ans ± 12,1 ans, adressés pour une ablation par cathéter suite à une intolérance ou une résistance aux traitements anti-arythmiques. Tous les patients ont bénéficié d'un scanner multicoupe permettant la mesure du volume et de la fraction d'éjection de l'oreillette gauche. Une isolation des veines pulmonaires était réalisée et pouvait être associée à des lignes complémentaires, ablation des CFAE et ablation de l'isthme cavo-tricuspide. Le succès de cette intervention était défini comme l'absence de récidive de FA de plus de 30 secondes sur le holter-ECG sur 15 jours réalisé à un an de l'intervention.

    Au total, 68,2% n'ont pas présenté de récidive de FA à un an de l'intervention. 18,8% ne prenaient plus aucun traitement anti-arythmique et 61,7% ont poursuivi un seul traitement. L'analyse univariée n'a pas montré de corrélation entre le volume de l'oreillette gauche et la récidive après l'ablation par cathéter (p 0,1288). A contrario, la FEOG apparait comme un marqueur de récidive de FA (p 0,0003). La courbe ROC a permis de définir qu'une valeure de FEOG inférieure à 22% est associée à un risque de récidive important, avec une spécificité de 80% et une sensibilité de 49%.

    Conclusion : La mesure du volume de l'oreillette gauche au scanner multicoupe ne permet pas de prédire le succès d'une ablation par cathéter. La fraction d'éjection de l'oreillette gauche semble être un bon indicateur de récidive de la fibrillation auriculaire après ablation par cathéter lorsque celle-ci est inférieure à 22%.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales