Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Mabillon Charlotte

Mabillon Charlotte

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Mabillon Charlotte"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Santé parodontale et grossesse : évaluation des connaissances des sages-femmes    - Mabillon Charlotte  -  26 juin 2020

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La HAS recommande aux professionnels de la périnatalité de faire de la prévention bucco-dentaire auprès de la femme enceinte et de la rediriger vers un chirurgien-dentiste pour faire une consultation gratuite. Les sages-femmes ont-elles les connaissances nécessaires pour pouvoir appliquer cette recommandation ?

    Matériel et méthode : Il s’agissait d’une étude observationnelle, transversale, descriptive et multicentrique. Un questionnaire en ligne sur la Lime Survey a été diffusé à l’ensemble des sages-femmes de la Nouvelle-Aquitaine par le biais de l’Ordre. L’objectif principal était de faire un état des lieux des connaissances des sages-femmes de la Nouvelle-Aquitaine sur les liens entre les maladies parodontales et la grossesse.

    Résultats : Cent quatre-vingt-neuf réponses ont été analysées. 94,2 % des sages-femmes n’ont pas eu de formation sur la santé parodontale de la femme enceinte. Si une formation a eu lieu, c’était principalement lors d’un congrès à 44,4 %. 94,7 % savaient que la grossesse a un impact sur la santé bucco-dentaire et 90,5 % pensaient que l’inverse était aussi possible. 6,7 % surveillaient toutes les pathologies bucco-dentaires pendant la grossesse. 2,9 % percevaient le risque potentiel de pré-éclampsie. 78,8 % connaissaient l’examen bucco-dentaire à faire pendant la grossesse et 43 % la période où il est remboursé. 67,7 % donnaient des conseils, comme avoir une alimentation équilibrée à 89,8 % mais aussi de se brosser les dents au minimum deux fois par jour avec un dentifrice fluoré à 86,7 %. Elles le faisaient à 79,7 % lors des consultations de suivi de grossesse avec 14,8 % qui en délivraient de façon systématique. 89,1 % y consacraient moins de cinq minutes. 60,8 % dirigeaient les femmes enceintes vers un chirurgien-dentiste sur plainte contre 19 % qui le faisaient de façon systématique. Elles orientaient à 85,4 % vers le dentiste de la patiente.

    Conclusion : Les sages-femmes avaient des connaissances sur le lien entre les maladies dentaires et la grossesse mais de manière partielle à cause d’un manque de formation. Il faut également prendre conscience des attentes de la femme enceinte pour savoir si elle accorde de l’importance à sa santé bucco-dentaire.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales