Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Layrisse Laure

Layrisse Laure

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Layrisse Laure"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Efficacité clinique des antispasmodiques musculotropes dans la douleur abdominale : revue systématique de la littérature et méta-analyse des essais cliniques randomisés contre placebo    - Layrisse Laure  -  02 juin 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : les douleurs abdominales représentent un motif de consultation fréquent en médecine générale, et leur cause n'est pas toujours identifiée. Les antispasmodiques musculotropes sont souvent employés pour soulager ces douleurs, mais il existe des incertitudes sur leur efficacité. Etant donné le coût généré par ces prescriptions et l'intérêt pour la pratique en médecine générale, une revue de la littérature a été effectuée afin d'évaluer l'efficacité spécifique de ces molécules sur la douleur abdominale.

    Méthodes : les bases PubMed, Clinical Trials et Cochrane Library ont été explorées jusqu'au 13 novembre 2015 avec les mots « alverine », « mebeverine », « papaverine », « phloroglucinol », « trimethylphloroglucinol », « pinaverium », et « trimebutine », associés à « randomized controlled trial » sur Cochrane. Les essais cliniques randomisés en double aveugle contre placebo, en anglais ou en français, évaluant l'efficacité des antispasmodiques sur la douleur abdominale ont été inclus. Les critères de jugement pour la méta-analyse étaient le nombre de répondeurs ou le score de douleur. La signification statistique a été fixée pour un risque alpha à 0,05.

    Résultats : au total, 26 études sont ressorties de la littérature. Le pinavérium est clairement plus efficace que le placebo (RR: 1,69 (IC 1,32-2,18) ; p < 0,0001) avec 5 études méta-analysées. L'alvérine et la trimébutine sont plus efficaces que le placebo (respectivement RR : 1,29 (IC 1,07-1,56) ; p = 0,008 et RR : 1,35 (IC 1,08-1,70) ; p = 0,009) avec seulement 2 études méta-analysées pour chaque molécule. La papavérine, la mébévérine et le phloroglucinol n'ont pas fait la preuve de leur efficacité. La plupart des essais ont eu lieu dans le syndrome de l'intestin irritable.

    Conclusion : seul le pinavérium a prouvé son efficacité dans le soulagement des douleurs abdominales avec un niveau de preuve correct. L'alvérine et la trimébutine semblent efficaces mais peuvent provoquer des effets indésirables graves. Les résultats sont à interpréter avec prudence du fait du petit nombre d'études recensées, de leur faible qualité méthodologique et de la modeste taille des échantillons. Afin de lever les incertitudes concernant ces thérapeutiques courantes, de nouveaux essais cliniques doivent être réalisés.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales