Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Lassalle Elodie

Lassalle Elodie

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Lassalle Elodie"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Validité conceptuelle de l'accompagnement tutoral des internes de médecine générale par les jeunes diplômés : étude bibliographique et analyse    - Lassalle Elodie  -  09 juillet 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Méthode pédagogique d'excellence depuis des siècles, le tutorat a été mis en place dans les études de médecine générale avec l'apparition du DES (Diplôme d’Études Spécialisées). Élément incontournable du paradigme d'apprentissage, sa pérennité pourrait être mise en danger par manque de tuteurs. Le DMG (Département de Médecine Générale) de Poitiers a ainsi décidé de proposer cette mission à de jeunes diplômés motivés. Cependant, nous nous interrogeons quant à la pertinence de confier le rôle de tuteur à des professionnels peu expérimentés.

    Matériel et Méthode : Nous avons entrepris une étude de la littérature mais nous n'avons pas trouvé un modèle de tutorat identique dans l'enseignement supérieur. Nous nous sommes alors orientés sur l'étude conceptuelle des missions et compétences du tuteur pour savoir si les jeunes diplômés pouvaient assumer ce rôle.

    Résultat : Dans l'enseignement supérieur, les modèles les plus proches du notre sont ceux retrouvés dans les études paramédicales mais il s'agit surtout d'un tutorat de stage. Au contraire, le tutorat des IMG (Internes de Médecine Générale) est transversal sur les 3 années du DES et complémentaire de la maîtrise de stage et des enseignements théoriques avec des missions et compétences spécifiques. Pour ce faire, la congruence cognitive parait être une des clés de la relation tutorale. Elle associe la congruence sociale qui permet une relation de proximité et une triple expertise « du terrain », pédagogique et professionnelle nécessaire à ses missions d'accompagnement, de formation et d'évaluation. Si on y ajoute l'empathie, tout ceci va dans le sens de la préférence des internes pour les jeunes tuteurs.

    Discussion : Si nous n'avons pas trouvé de modèles similaires dans les autres domaines de l'enseignement supérieur, il en existe dans d'autres DMG même si leurs modalités diffèrent des nôtres. Du fait de leur récente expérience d'interne et de tuteuré, les jeunes diplômés paraissent plus compétents en termes d'empathie et de congruence sociale mais aussi en ce qui concerne l'expertise du « terrain » dont leur connaissance des outils leur permettra de développer plus facilement leur expertise pédagogique. Ainsi leur mission d'évaluation formative parait très accessible au contraire de l'évaluation certificative et de l'expertise professionnelle mais ceci peut être compensé par une bonne maîtrise du référentiel niveaux de compétences.

    Conclusion : Les jeunes diplômés possèdent les compétences nécessaires pour assurer une bonne mission tutorale même si quelques aménagements dans leur formation et une supervision par un tuteur expérimenté faciliteraient encore leur implication notamment évaluative.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales