Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Lapouge Aurélie

Lapouge Aurélie

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Lapouge Aurélie"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Un outil d'interrogatoire standardisé est-il performant pour améliorer le diagnostic de l'infection à Chlamydia trachomatis ?    - Lapouge Aurélie  -  17 juin 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : L'infection sexuellement transmissible à Chlamydia trachomatis est la plus fréquente en Europe. Actuellement, les recommandations de dépistage en France existent uniquement dans les centres de santé publique à visée d'une population à risque. La prévalence est faible dans la population générale mais très probablement sousdépistée, c'est pourquoi nous avons développé un outil d'interrogatoire afin de cibler les personnes à dépister.

    Objectif : Estimer la performance de cet outil facilitant le repérage des patientes nécessitant un dépistage d'infection à Ct. Etudier l'apport de l'outil par rapport aux outils existants.

    Méthode : Nous avons réalisé une étude multicentrique descriptive observationnelle et prospective dans des centres de santé publique de la région Poitou-Charentes entre le 21 octobre 2010 et le 28 juin 2013.L'interrogatoire recherchait 4 signes (leucorrhée, douleur abdominale, dyspareunie, signes fonctionnels urinaires), il était recueilli l'âge et la durée de la dernière relation et il a été réalisé un prélèvement génital ou urinaire pour chaque patiente incluse.

    Résultat : Les patientes incluses étaient de 981. La prévalence de l'infection était de 11.21%.La présence des signes cliniques était significativement liée à l'infection. L'analyse multivariée a montré 3 facteurs indépendants : leucorrhée, douleur abdominale et l'âge, les autres facteurs n'étaient pas prédictifs de l'infection. La durée de relation n'était pas corrélée à l'infection. La performance de l'outil a été estimée par le c-index à 0.612.

    Conclusion : Notre outil d'interrogatoire trouve une utilité dans l'amélioration au diagnostic de l'infection. Il pourrait être utile de proposer un dépistage selon la présence des 2 signes prédictifs chez les femmes de plus de 25 ans pour lesquelles il n'existe pas de dépistage dans les centres de santé publique. Notre étude doit se poursuivre en soins primaires, c'est là que l'outil pourrait aider au repérage des patientes infectées.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales