Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Lacoste Audrey

Lacoste Audrey

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Lacoste Audrey"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Sensibilisation à l’oxyurose : enquête auprès des familles et des professionnels de l’officine de la Vienne    - Lacoste Audrey  -  19 décembre 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L’oxyurose est une des verminoses les plus répandues dans les régions tempérées du globe et notamment en France. Cette parasitose du à un ver, Enterobius vermicularis, connaît une forte prévalence chez les sujets les plus jeunes, qui peut notamment s’expliquer par le manque de respects de certaines règles d’hygiène.

    Cependant cette parasitose est dans la majorité des cas bénigne et se traduit le plus souvent par un prurit anal, des signes de nervosités et des signes intestinaux.

    L’objectif de ce travail était d’évaluer le niveau de connaissances concernant cette parasitose, tant au sein des familles avec jeunes enfants, les principaux concernés par cette pathologie, qu’auprès des professionnels de santé de l’officine, qui sont parmi les premiers maillons du corps médical.

    Deux questionnaires spécifiques à ces deux populations ont donc été élaborés et distribués, d’une part à 258 pharmacies de la région Poitou-Charentes et d’autres part à 120 parents d’enfants scolarisés dans 3 écoles maternelles et primaires de Poitiers. Ceci nous a permis de récolter 90 questionnaires de professionnels et 103 de parents d’enfants scolarisés.

    Les résultats obtenus auprès du personnel officinal ont montré des degrés de connaissances disparates. Même si les connaissances théoriques sur cette verminose semblent bien avoir bien été assimilées par l’ensemble du corps officinal, avec néanmoins une information moins précise chez les préparateurs, l’étude a mis en évidence des déficiences dans le conseil apporté lors de la délivrance des traitements.

    Concernant les parents d’enfants scolarisés, il en est ressorti un assez bon niveau de connaissance sur les traitements et les modes de contamination, mais des lacunes au niveau de la mise en application des règles de base de la prévention. Le déficit de conseils mis en évidence chez les professionnels de l’officine pourrait expliquer au moins partiellement le comportement à risque observé dans les familles.

    En conclusion un conseil à l’officine mieux ciblé et plus systématique pourrait contribuer à la diminution de la prévalence de l’oxyurose.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales