Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Grunberg Mathieu

Grunberg Mathieu

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Grunberg Mathieu"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Arthroplastie totale de hanche de première intention avec une tige non cimentée recouverte d'hydroxyapatite : historique, concepts et résultats clinico-radiologiques d'une étude préliminaire à propos de 212 prothèses    - Grunberg Mathieu  -  18 septembre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'arthroplastie totale de hanche est l'une des interventions chirurgicales les plus fréquentes au monde. L'évolution de la patientèle entraîne nécessairement une adaptation des implants prothétiques. L'objectif de cette étude est d'observer à court terme les résultats cliniques et radiographiques de l'un d'entre eux.

    Matériels et méthodes : Nous avons menés une étude rétrospective multicentrique sur une série continue de 212 implants fémoraux Libra ™ (Serf), non cimentés, autobloquants, recouverts d'hydroxyapatite, dans les prothèses totales de hanche de premières intention au recul moyen de 24 mois. Les implants ont été posés dans deux centres, selon deux voies d'abord. La période d'inclusion s'étend de juillet 2007 à septembre 2013. Au dernier recul, l'évaluation comprend la satisfaction du patient, les scores cliniques de Harris et PMA, l'analyse radiographique concernant l'ostéointégration de la tige et l'étude positionnelle, ainsi que les ossifications hétérotopiques selon la classification de Brooker.

    Résultats : La survie à 5 ans de la prothèse était de 96.8 %, prenant comme critère de sortie la reprise chirurgicale toutes causes confondues. Cliniquement, le score de Harris variait significativement (p<0.05) de 42.1 en préopératoire à 92.2 au dernier recul. Le score de PMA variait quant à lui de 8.8 à 46.8 au dernier recul (p<0.05). Nous ne retrouvons aucune douleur de cuisse. 98 % des patients sont "satisfaits". Radiologiquement, tous nos implants sont ostéointégrés. Nous retrouvons 5 cas de révision majeure (soit 2.3 %) : 1 instabilité, 2 sepsis nécessitant une dépose, 2 mobilisations d'implant (cotyle uniquement).

    Conclusion : Au recul moyen de 24 mois, l'implant Libra ™ ne présente pas de faille mécanique et répond parfaitement au cahier des charges d'une prothèse totale de hanche.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales