Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Gribaudo Julie

Gribaudo Julie

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Gribaudo Julie"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Étude QUIECIENS : détection de néovaisseaux quiescents dans les yeux adelphes de patients traités pour DMLA exsudative    - Gribaudo Julie  -  02 septembre 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'angiographie-OCT (OCT-A) est une méthode d'investigation non invasive permettant de visualiser la micro-vascularisation rétinienne et choroïdienne, sans risque d'effet indésirable. Nous avons étudié la présence de néovaisseaux quiescents à l'OCT-A au niveau de l'oeil sans DMLA exsudative, chez des patients dont l'oeil controlatéral est pris en charge pour une DMLA exsudative. L'intérêt étant de connaître l'histoire naturelle de ces néovaisseaux quiescents diagnostiqués grâce à l'OCT-A et d'évaluer le risque cumulé de transformation en DMLA exsudative.

    Méthodes :Étude rétrospective, non interventionnelle, multicentrique, réalisée de mai 2018 à juin 2019 sur une population de patient atteint d'une DMLA exsudative unilatérale. L'objectif principal de notre travail était de déterminer la prévalence de néovaisseaux choroïdiens quiescents dans les yeux sans DMLA exsudative, chez des patients dont l'oeil controlatéral est pris en charge pour une DMLA exsudative. Les objectifs secondaires étaient de déterminer l'incidence et le délai de transformation en DMLA exsudative de ces néovaisseaux choroïdiens quiescents. Ceci afin d'évaluer si la présence de néovaisseaux quiescents pourrait être un facteur prédictif d'exsudation.

    Résultats : Au total, 65 yeux de 65 patients ont été analysés. L'âge moyen était de 83 ans. L'analyse retrouvait 9 patients ayant un néovaisseau quiescent choroïdien en OCT-A soit une prévalence de 13,85% IC95(5.45;22.24). En fin d'étude, on retrouvait des signes exsudatifs chez 2 patients ayant un néovaisseau quiescent soit 22,22% IC95(0,00 ; 49,38) p-value=1,4510-9 et aucun patient sans néovaisseau quiescent ne développait de signe exsudatif.

    Conclusion : Notre étude montre que la présence de néovaisseaux quiescents chez des patients sans DMLA exsudative est de manière significative associée à un risque plus important de développer au cours du suivi une DMLA exsudative.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales