Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Gourgoudou Anaïs

Gourgoudou Anaïs

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Gourgoudou Anaïs"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Existe t-il un lien entre le syndrome d'épuisement professionnel et les consommations de produits chez le personnel soignant ?    - Gourgoudou Anaïs  -  04 octobre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Objectifs : Cette étude avait pour but de rechercher un lien entre le syndrome d'épuisement professionnel et les consommations de produits (en termes de fréquence et d'intensité) chez les professionnels de santé de la fonction publique hospitalière. Il s'agissait dans un second temps de décrire sur un plan épidémiologique cette population particulière que constitue le personnel sanitaire, et de rechercher des facteurs de risque ou des facteurs protecteurs associés au syndrome d'épuisement professionnel et aux pratiques addictives.

    Matériel et méthodes : Une enquête sous forme électronique a été menée durant un mois chez tous les professionnels de santé du Centre Hospitalier Henri Laborit à Poitiers. Les participants ont été sollicités à deux reprises (J0 et J14) sur leur courriel professionnel pour répondre à un autoquestionnaire. Le degré d'épuisement professionnel a été évalué par le Maslach Burn out Inventory (MBI) comprenant 3 dimensions : l'épuisement émotionnel, la dépersonnalisation et l'accomplissement personnel. La fréquence et l'intensité des consommations de produits ont été évaluées par un questionnaire crée par notre équipe et soumis à un collège de 15 médecins de l'établissement.

    Résultats : Sur les 1054 participants éligibles, 265 ont été inclus pour le recueil de données, ce qui fait un taux de réponse de 25.1 %. Sur l'ensemble des personnes interrogées, on retrouvait un degré élevé d'épuisement émotionnel chez 16.6 % d'entre elles, un degré élevé de dépersonnalisation chez 15.8 % d'entre elles et un faible degré d'accomplissement personnel chez 29.4 % d'entre elles. 0.8 % des participants présentaient un syndrome d'épuisement professionnel. Nous avons trouvé qu'il existait un lien significatif entre le degré d'épuisement émotionnel et le niveau d'études. Par ailleurs, le degré de dépersonnalisation était corrélé au genre masculin, à la consommation régulière d'un ou plusieurs produits en général et à l'intensité des consommations tabagiques chez les fumeurs. Enfin, nous avons mis en évidence une association très significative entre le syndrome d'épuisement professionnel (dans ses trois dimensions) et le niveau d'anxiété et de dépression chez les soignants.

    Conclusion : Outre les biais de sélection, le trop faible effectif de participants (et notamment de consommateurs) a limité l'exploitation des résultats et ne nous a permis d'explorer complètement nos hypothèses. Cependant, nous projetons d'étendre l'étude aux autres établissements publics de la région Poitou-Charentes, ce qui nous permettrait d'avoir un échantillon plus conséquent et plus représentatif du personnel sanitaire de la région d'une part, et d'effectuer d'autre part des analyses statistiques pour les produits que nous n'avons pas pu explorer dans cette étude (cannabis, opiacés, cocaïne, produits psychostimulants et médicaments psychotropes).

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales