Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Ghazali Fanny

Ghazali Fanny

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Ghazali Fanny"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Intérêt d'une promotion de la réévaluation antibiotique écrite à J3 : étude "avant-après" menée en gériatrie    - Ghazali Fanny  -  08 octobre 2012  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les prescriptions inadaptées et l'émergence de la résistance bactérienne sont directement liées. La maîtrise des antibiotiques constitue un défi pour tous les acteurs de santé. Différentes actions pourraient améliorer la qualité de l'antibiothérapie comme la réévaluation systématique des traitements à 48 - 72 heures, encore insuffisante au vu des données françaises.

    Objectifs : L'objectif principal était d'analyser l'impact d'une promotion de la réévaluation antibiotique écrite à J3. Nous avons ainsi proposé une étude « avantaprès » promotion de cette réévaluation écrite. Les objectifs secondaires étaient d'analyser si la réévaluation entraînait une modification thérapeutique et une désescalade thérapeutique (diminution du spectre).

    Patients et méthode : - Expertise des dossiers médicaux des patients hospitalisés en médecine gériatrique au CHU de Poitiers en mai et juin 2011. Dossiers sélectionnés en raison du traitement antibiotique d'une infection pulmonaire ou urinaire avec un antibiotique prescrit pendant au moins 72 heures. Recueil du nombre de réévaluation écrite à J3 post-antibiotique. - Au cours du mois d'août, réunion avec tous les prescripteurs pour communiquer les résultats de la première expertise et promotion orale de l'importance de la réévaluation écrite à J3. - Seconde période de l'étude en septembre et octobre 2011, à l'insu des prescripteurs. Nouveau recueil du nombre de réévaluation écrite à J3 postantibiotique.

    Résultats : Durant la première phase, nous avons expertisé 65 dossiers : 15 (23%) antibiothérapies ont été réévaluées avec traçabilité écrite, 16 (24,6%) traitements ont été modifiés dont 7 (43,75%) après réévaluation écrite. Une désescalade a été effectuée dans 2 cas après réévaluation écrite et 4 sans réévaluation écrite préalable. La deuxième période a permis l'analyse de 64 dossiers : 39 (60,9%) antibiothérapies ont été réévaluées avec traçabilité écrite, 21 (32,8%) traitements ont été modifiés dont 19 (90,5%) après la réévaluation écrite. Une désescalade a été effectuée dans 14 (73,7%) des cas après la réévaluation écrite. Le taux de réévaluation écrite à J3 post-antibiotique a été multiplié de façon significative par 2,6 entre les deux périodes (p<0,0001). Le taux de désescalade a augmenté significativement de 37,5 à 66,7% (p=0,047). La réévaluation écrite a été significativement associée à une désescalade thérapeutique dans notre étude (p=0,004).

    Conclusion : La promotion de la réévaluation antibiotique écrite dans le dossier médical à J3 a montré un impact significatif en terme de désescalade thérapeutique. La réflexion d'une antibiothérapie permettra très probablement une amélioration des prescriptions, un meilleur usage des antibiotiques, une diminution de la pression de sélection et des économies financières.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales