Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Gervais Raphaelle

Gervais Raphaelle

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Gervais Raphaelle"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Hypotension orthostatique et déficit en vitamine D chez les patients gériatriques hospitalisés    - Gervais Raphaelle  -  08 janvier 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'hypotension orthostatique est un phénomène fréquemment observé en gériatrie.
    De récentes études montrent une relation étroite entre vitamine D et système rénine angiotensine mais la littérature reste discordante quant à un possible lien entre déficit en vitamine D et hypotension orthostatique (HO).

    Objectif : Notre étude a pour objectif principal de déterminer si un déficit en vitamine D est un facteur associé à l'HO chez le sujet gériatrique hospitalisé.
    Nos objectifs secondaires sont d'analyser d'autres paramètres biologiques potentiellement associés à une hypotension orthostatique : hémoglobine, créatininémie, albuminémie, calcémie, phosphorémie, et de déterminer s'il existe des facteurs cliniques et biologiques liés au déficit en vitamine D (taux < 20 ng/mL).

    Méthodologie : Nous avons analysé rétrospectivement les données d'une cohorte existante de 131 patients hospitalisés entre le 1er octobre 2013 et le 30 mars 2014 au sein du Pôle de gériatrie du CHU de Poitiers pour un motif autre que chute ou malaise. Un test d'hypotension orthostatique avait alors été réalisé de façon systématique. Nous avons recueilli pour chaque patient, la concentration sérique en vitamine D, l'hémoglobine, la calcémie, la phosphorémie, l'albuminémie, la créatininémie, la saison d'hospitalisation et la présence ou non d'une supplémentation en vitamine D.

    Résultats : Parmi les 131 patients, 39 (29,8%) présentaient une HO. Il y avait 75 femmes (57,25%) et 56 hommes d'âge moyen 84,3 ± 7 ans, 113 (86,30%) vivaient à domicile. Le score de comorbidités était supérieur dans le groupe avec HO. Le taux sérique moyen était de 25,06 ng/mL. La prévalence du déficit en vitamine D était de 43,6%. La concentration moyenne en vitamine D du groupe HO était de 20,39 ± 11,66 ng/mL, significativement inférieure à celle du groupe contrôle (p= 0,035). Le déficit en vitamine D apparaît comme un facteur indépendant significativement associé à l'HO (OR 3,4 ; IC 95% [1,36 – 8,42]; p= 0,008). Parmi les autres paramètres biologiques relevés, il n'a été pas été retrouvé de différence significative entre les groupes HO et sans HO, ni entre les groupes avec ou sans déficit en vitamine D.

    Discussion : Le déficit en vitamine D est indépendamment associé à l'hypotension orthostatique et la prévalence de l'HO méconnue serait significativement plus importante chez le sujet déficient en vitamine D. Si un lien de causalité ne peut être établi, la vitamine D apparaît probablement comme un biomarqueur du vieillissement pathologique.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales