Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Dutruc Camille

Dutruc Camille

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Dutruc Camille"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • La place du dosage sanguin de la ferritine en médecine générale : enquête par questionnaire auto-administré auprès des médecins généralistes de la région Poitou-Charentes en 2018    - Dutruc Camille  -  31 octobre 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : L'hyperferritinémie est une entité fréquente, avec une prévalence allant jusqu'à 13% dans une population donnée. Les médecins généralistes en sont généralement les principaux investigateurs et sa découverte peut les laisser en difficulté quant à un diagnostic précis. Pour déterminer la place de la ferritinémie en médecine générale et proposer des solutions adaptées, nous avons voulu identifier les pratiques et connaissances des médecins la concernant.

    Matériels et méthodes : Cette étude descriptive transversale, réalisée par questionnaire autoadministré, était adressée aux médecins généralistes de la région Poitou-Charentes en 2018. L'enquête permettait le recueil de données sociodémographiques, théoriques et pratiques concernant le dosage de la ferritine.

    Résultats : Le taux de participation était de 14,1% (226 questionnaires). La majorité des médecins s'estimaient insuffisamment formés durant leur cursus universitaire (61,9%) et post-universitaire (68,7%). Les jeunes médecins s'estimaient mieux formés, sans que leurs résultats soient meilleurs. Les principaux motifs de prescription étaient : bilan d'asthénie (95,5%), contrôle d'une hyperferritinémie antérieure (95,5%) et dépistage d'une hémochromatose (93,2%). 25,3% des médecins la prescrivaient systématiquement à chaque biologie. L'hémochromatose était la première étiologie attendue (91,6%). L'expérience d'un diagnostic hépatique rendait favorable 33,4% des médecins à son intégration dans le dépistage systématique, contre 9,8% lorsqu'ils n'y avaient jamais été confrontés (p<0,001).

    Conclusion : Notre étude a identifié des pratiques disparates concernant la prise en charge d'une hyperferritinémie en médecine générale. La méconnaissance des principales étiologies et l'expérience d'un diagnostic favorisaient la prescription du dosage. Le développement de formations pourrait améliorer sa prescription et uniformiser les pratiques. L'intégration d'un algorithme décisionnel aux résultats biologiques pourrait également guider le médecin en consultation.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales