Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Durand Edith

Durand Edith

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Durand Edith"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Évaluation de la prévention de l'ostéoporose cortisonique chez les patients ayant reçu une corticothérapie au long cours dans les services de Rhumatologie, de Médecine interne et de Dermatologie au CHU de Poitiers    - Durand Edith  -  23 septembre 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'ostéoporose cortico-induite est la première cause d'ostéoporose secondaire. Elle constitue un problème de santé publique majeur car elle est responsable de fractures associées à une importante morbidité et mortalité. Face cette problématique, il existe des recommandations de bonnes pratiques et des thérapeutiques efficaces. Cependant, plusieurs études ont montré que la prise en charge de l'ostéoporose cortico-induite restait sub optimale.

    Objectif : L'objectif de cette étude était d'étudier la prévention et la prise en charge de l'ostéoporose cortico-induite au cours des années 2006 (année faisant suite à une information concernant cette affection, effectuée par le service de Rhumatologie) et 2014.

    Matériels et méthodes : Il s'agit d'une étude épidémiologique observationnelle monocentrique descriptive rétrospective réalisée au CHU de Poitiers, du 1er janvier au 31 décembre 2006 et 2014 dans les services de Rhumatologie, de Médecine interne et de Dermatologie. Les patients inclus étaient des adultes, suivis pour une polyarthrite rhumatoïde, une pseupolyarthrite rhizomélique, une maladie de Horton, un pemphigus vulgaire, ou une pemphigoïde bulleuse. Ils étaient traités par glucocorticoïdes oraux, ≥ 7,5 milligrammes d'équivalent prednisone par jour pendant plus de 3 mois. Le critère de jugement principal était la réalisation d'une ostéodensitométrie ou non. Les critères de jugements secondaires étaient l'instauration d'une supplémentation vitamino calcique et d'un traitement anti-ostéoporotique, l'évolution des données entre 2006 et 2014, l'adhésion aux recommandations de bonnes pratiques, et les facteurs associés à une meilleure prise en charge.

    Résultats : Un total de 279 patients, d'âge moyen 69,2 ans, et ayant reçu une durée moyenne de corticoïdes de 53,1 mois ont été inclus. Parmi ces patients, 82,8% ont eu une ostéodensitométrie. Une supplémentation calcique a été prescrite à 64,9% des patients et en vitamine D à 69,5%. Un traitement anti-ostéoporotique était prescrit chez 62,4% des patients, avec un bisphosphonate chez 58,1% d'entre eux. Il existait une augmentation non significative des prescriptions d'ostéodensitométrie entre 2006 et 2014, et des dosages de 25-hydroxy-vitamine D entre 2006 et 2014. Concernant l'adhésion aux recommandations de bonnes pratiques AFSSAPS 2003, parmi les patients qui avaient une indication à un traitement (58,4%) : 87,1% étaient traités, et 20/279 étaient traités par excès. Selon les recommandations de bonnes pratiques 2014, 89,2% des patients de l'effectif total auraient une indication à un traitement anti-ostéoporotique. Le suivi en Rhumatologie était associé à une plus grande probabilité d'avoir une ostéodensitométrie. Le sexe, le service de suivi et un antécédent de fracture étaient associés significativement à l'introduction d'un traitement antiostéoporotique. L'âge était également associé à une différence significative de prescription de supplémentation en calcium et vitamine D.

    Conclusion : La prise en charge de l'ostéoporose cortico-induite est meilleure dans cette étude que dans la plupart des publications. Des efforts doivent être poursuivis pour améliorer au mieux la prévention et la prise ne charge de cette affection, et la diffusion des recommandations les plus récentes.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales