Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Duboé Pier-Olivier

Duboé Pier-Olivier

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Duboé Pier-Olivier"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Evaluation de la pertinence de l’IRM de diffusion corps entier (DWIBS) par rapport à la TEP-TDM au 18FDG, dans le suivi per et post thérapeutique des lymphomes    - Duboé Pier-Olivier  -  18 octobre 2012  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Objectifs : Evaluer la pertinence de l'imagerie de diffusion corps entier (IRM DWIBS) par rapport à la tomographie par émission de positons au 18fluoro-désoxy-glucose couplée à la tomodensitométrie (TEP-TDM au 18FDG), dans l'évaluation de la réponse thérapeutique en cours et en fin de traitement par chimiothérapie, chez les patients atteints de lymphomes malins hodgkiniens (LH) et non-hodgkiniens (LMNH) agressifs.

    Matériels et méthodes : Quarante patients atteints de LH ou de LMNH agressifs ont été inclus prospectivement par le service d'hématologie du CHU de Poitiers entre 2007 et 2012. Une TEP-TDM au 18FDG et une IRM DWIBS étaient réalisées lors du bilan initial pré-thérapeutique, lors de l'évaluation précoce après les premières cures de chimiothérapie, et en fin de traitement à la recherche de reliquat tumoral. La concordance de l'IRM DWIBS avec l'imagerie de référence TEP-TDM était évaluée à chaque étape du suivi sous traitement, en termes de territoires ganglionnaires et extra-ganglionnaires, puis en termes de réponse thérapeutique, selon la classification de Cheson. Des mesures quantitatives d'ADC (« apparent diffusion coefficient ») étaient effectuées sur l'IRM à titre indicatif.

    Résultats : Vingt-six patients atteints de LH (n=6) ou de LMNH agressifs (n=20) ont finalement été retenus pour notre étude. En per-thérapeutique, sur 520 sites analysés, il existait une bonne concordance (κ=0,80 ; 0,63-0,93) entre les deux techniques. Elle était en particulier excellente pour les territoires ganglionnaires (κ=0,82 ; 0,65-0,96). Il existait lors de cette évaluation précoce, une différence significative (p<0,0001) entre les valeurs moyennes d'ADC des territoires positifs (0,84 x 10-3 mm2/s) et négatifs (1,81 x 10-3 mm2/s) en IRM DWIBS. En post-thérapeutique, la concordance était totale (κ=1) sur tous les territoires ganglionnaires et extra-ganglionnaires analysés. Il existait 3 discordances sur 26 cas (11,5%) en termes de réponse thérapeutique lors de l'évaluation précoce (κ=0,78 ; 0,51-1), mais la concordance était totale en post-thérapeutique (κ=1). L'IRM DWIBS a de plus permis de détecter l'apparition de nouvelles localisations en fin de traitement dans 2/2 cas (100%).

    Conclusion : L'IRM DWIBS permet une excellente évaluation de la réponse en fin de traitement des lymphomes hodgkiniens et non-hodgkiniens de haut grade. Comme c'est le cas pour la TEP-TDM, son interprétation en per-thérapeutique peut s'avérer plus délicate. Une bonne connaissance de ses limites et l'utilisation de méthodes quantitatives par mesure d'ADC pourraient permettre d'améliorer ses performances.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales