Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Chessa Celine

Chessa Celine

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Chessa Celine"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Etude de l’action immunomodulatrice et antivirale de la cathélicidine humaine LL-37 et de la bêta-défensine humaine de type 3 au cours de l’infection de kératinocytes primaires humains par le virus West Nile    - Chessa Celine  -  07 septembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : Le Virus West Nile (WNV) est un arbovirus émergeant. Au cours de l’infection, la peau, et plus particulièrement les kératinocytes, constituants cellulaires majoritaires de l’épiderme, représentent le site initial de la réplication virale mais également la première ligne de défense de l’organisme. Pour lutter contre l’infection, les kératinocytes sécrètent des cytokines, des chimiokines et des peptides antimicrobiens (PAMs). Diverses études ont démontré les propriétés immunomodulatrices et antivirales des PAMs cutanés, mais leur rôle au cours de l’infection par le WNV reste inconnu.

    Objectifs : Le but de notre étude a été d’explorer les propriétés immunomodulatrices et antivirales de deux des sept peptides antimicrobiens sécrétés par le kératinocyte humain, la cathélicidine LL-37 et la bêta-défensine (hBD) 3, lors de l’infection par le WNV.

    Matériels et Méthodes : Des kératinocytes primaires humains ont été stimulés avec de l’acide polyinosinique-polycytidylique (poly (I:C)), ARN double-brin mimant un intermédiaire de réplication présent lors du cycle viral, ou infectés par le WNV à une multiplicité d’infection de 0,1, pendant 3h, 24h et 48h, en présence ou en l’absence de LL-37 ou hBD-3, à des concentrations de 0,1, 1 ou 10 μg/mL. Une étude transcriptomique de cinq marqueurs de l’inflammation, l’IFN β-1, les IFNs λ (IL-28A et IL-29) et les chimiokines CXCL-8 et CCL-5, a été réalisée par RT-PCR quantitative. La sécrétion de CXCL-8 a été étudiée par dosage ELISA dans le surnageant de culture des kératinocytes stimulés par le poly (I:C). Enfin, les propriétés antivirales des PAMs aux concentrations de 1, 10 ou 40 μg/mL ont été évaluées grâce à la mesure de la charge virale dans le surnageant de culture des kératinocytes infectés par RT-PCR quantitative et par titrage sur cellules Vero.

    Résultats : L’incubation des kératinocytes en présence des PAMs seuls n’induisait pas l’expression des ARNm des marqueurs de l’inflammation. L’expression des cinq marqueurs étudiés était en revanche stimulée par le poly (I:C) ou le WNV par des facteurs multiplicateurs variant de 9 à 450. Cette expression pouvait être potentialisée entre 4.5 et 20 fois par l’ajout de LL-37 ou d’hBD-3. A forte concentration, les deux peptides empêchaient la réplication virale dans les kératinocytes. LL-37 réduisait même le titre de particules virales infectieuses après 2h de pré incubation.

    Conclusion : Nos résultats démontrent que LL-37 et hBD-3, disposent de propriétés immunomodulatrices capables de renforcer la réponse immunitaire innée antivirale du kératinocyte contre l’infection par le virus West Nile. De plus, à forte concentration ils présentent des propriétés antivirales vis-à-vis du WNV dont le mode d’action reste à préciser.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales