Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Chappot de la Chanonie Claire

Chappot de la Chanonie Claire

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Chappot de la Chanonie Claire"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Inférence et compréhension du langage : vers la réalisation d'un outil d'évaluation pour les adolescents ayant un syndrome d'Asperger    - Chappot de la Chanonie Claire  -  05 juillet 2013

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Ce mémoire a un objectif double : la construction d'un outil d'évaluation des aspects pragmatiques de la compréhension du langage chez les adolescents et l'application de cet outil avec des adolescents ayant un syndrome d'Asperger. Pour la réalisation de cet outil, nous avons utilisé comme support des expressions idiomatiques afin de déterminer le rôle joué par l'inférence contextuelle dans la compréhension du langage. Ces expressions idiomatiques étaient traduites de langues étrangères afin d'écarter la familiarité de ces expressions. L'intérêt de cet outil est de mettre en évidence les inférences mises en jeu dans la compréhension du langage non littéral chez les adolescents. Puis, dans un deuxième temps, mettre en évidence les capacités pragmatiques des adolescents ayant un syndrome d'Asperger. Nos hypothèses étaient les suivantes : les adolescents s'appuient encore sur le contexte pour extraire le sens des expressions idiomatiques mais les adolescents les plus jeunes s'appuient plus sur le contexte que les adolescents les plus âgés ; les adolescents avec un syndrome d'Asperger s'appuient uniquement sur l'analyse sémantique et n'ont pas accès à l'inférence contextuelle pour comprendre les expressions idiomatiques. Nos résultats ont montré que les adolescents de 14 ans bénéficient plus du contexte que ceux de 11 ans et que l'analyse sémantique continue de se développer entre 11 et 14 ans. Les deux stratégies inférentielles utilisées dans la compréhension des expressions idiomatiques se développent donc toutes les deux de manière parallèle entre 11 et 14 ans. Chez les adolescents avec un syndrome d'Asperger, nos résultats ont montré qu'ils donnent plus de réponses idiomatiques en contexte que hors contexte. Ils bénéficient donc de la présence du contexte. Cependant, le faible effectif de notre population d'adolescents avec un syndrome d'Asperger ne nous permet pas de généraliser nos résultats. Il serait intéressant de continuer l'étalonnage sur une population plus âgée chez les adolescents et sur une population plus large chez les adolescents ayant un syndrome d'Asperger.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales