Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Bourriaud Clémentine

Bourriaud Clémentine

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Bourriaud Clémentine"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • La spondylarthrite ankylosante à propos d’un cas : Diagnostic, prise en charge, thérapeutiques et évolution de la pathologie au cours d’une vie    - Bourriaud Clémentine  -  04 décembre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La spondylarthrite ankylosante est un rhumatisme inflammatoire chronique appartenant à la famille des spondyloarthrites. Elle se caractérise par une localisation préférentielle au niveau des articulations sacro-iliaques, du rachis et des enthèses ainsi qu’un enraidissement progressif pouvant aboutir à une ankylose de la colonne vertébrale et de la cage thoracique. Les complications sont donc multiples : arthrose, ostéoporose, insuffisance respiratoire mais aussi uvéite, troubles intestinaux et rénaux.

    Touchant 150 à 200000 personnes en France, cette pathologie montre une forte composante génétique à travers la présence de l’antigène HLA-B27, appartenant au complexe majeur d’histocompatibilité. Longue à détecter, on estime à 7-10 ans le temps séparant les premiers symptômes du diagnostic. La SPA est une pathologie handicapante et engendrant un profond bouleversement des habitudes quotidiennes et de l’activité professionnelle : adaptation des conditions de travail, déclaration d’invalidité, arrêt de la profession … L’impact psychologique est important à cause de la non spécificité des premiers symptômes et de l’incompréhension de l’entourage face à cette maladie aux multiples formes.

    A travers cette thèse, nous avons voulu mettre en lumière une pathologie peu évoquée au cours des études de Pharmacie, à travers le récit d’un membre de ma famille. Cette personne a développé la pathologie à 16 ans, dans une forme d’emblée agressive, qui se compliqua d’insuffisance respiratoire, d’iritis et d’ulcères. Au cours des années, il décrivit les évolutions de sa maladie tout en conservant les correspondances entretenues avec les différents médecins l’ayant pris en charge et à sa pathologie. Sa carrière professionnelle fut interrompue à cause d’une simple chute qui, après des années de maladie nécessitant arthroplastie sur arthroplastie et aboutissant à une destruction articulaire, engendra une mise en invalidité totale.

    Ce récit, riche en informations sur les traitements des années 50-60 mais aussi sur les difficultés quant à détecter une SPA, nous permet la comparaison avec les pratiques actuelles en terme de prise en charge thérapeutique et de méthode de diagnostic. L’évolution entre les années 50 et aujourd’hui est impressionnante et consécutive aux multiples découvertes dans le domaine de la physiopathologie de la spondylarthrite ankylosante. La radiothérapie, le distilbène et le thorium X ont laissé place aux Anti-TNFα. La mise au repos forcé a laissé place aux méthodes de kinésithérapie, qu’elles soient individuelles ou collectives.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales