Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Boismoreau Cécile

Boismoreau Cécile

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Boismoreau Cécile"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Identifier un besoin de formation à l'analyse critique de la promotion pharmaceutique chez les étudiants en troisième cycle inscrits en DES de médecine générale de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Poitiers    - Boismoreau Cécile  -  06 décembre 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Les relations entre les médecins et les entreprises du médicament ont un impact avéré en termes de Santé Publique et font l'objet d'une littérature fournie. Celle-ci est beaucoup plus restreinte, notamment en France, concernant les liens entre les étudiants en médecine et l'industrie pharmaceutique. Cette étude avait pour objectif principale d'identifier un besoin de formation des internes de médecine générale inscrit à la faculté de médecine de Poitiers face à la promotion pharmaceutique.

    Matériel et méthode : Il a été réalisé une étude descriptive, par auto-questionnaire informatisé (via les boites mail universitaires), de juin à juillet 2018. Le taux de réponse a été de 31,95% avec 108 questionnaires analysés. L'exposition des internes à l‘industrie pharmaceutique était importante et précoce : à la fin de l'externat 81,48% des internes avaient été en contact avec des visiteurs médicaux dont plus de 60% lors de leur première année d'internat. De plus ils sont plus de 80% à avoir eu entre 1 et 9 contact(s) avec un visiteur médical durant le dernier semestre. L'opinion envers l'industrie pharmaceutique restait favorable car ils étaient encore 62% à juger la visite médicale comme utile. Cependant le sentiment d'invulnérabilité recul, car ils furent 62% à déclarer que leurs prescriptions ainsi que celles de leurs collègues étaient influencées par la promotion pharmaceutique. De plus ils ont été 86% à ressentir le besoin de se former pour gérer leur relation face à la promotion pharmaceutique.

    Discussion : Cependant l'esprit critique manque avec une conscience des biais contenues dans les informations fournies mais un souhait de maintenir les contacts en leur état actuel. Les internes se savent influençables mais ils basaient leur future formation continue à 86% via l'industrie pharmaceutique. (Dissonance cognitive). Le fonctionnement actuel est favorable à l'industrie, avec peu d'alternatives (souvent inconnues des internes), et le rôle de modèle joué par les enseignants est indéniable. La révélation de leurs liens d'intérêts avec l'industrie ne saurait suffire à protéger les étudiants.

    Conclusion : Une formation spécifique destinée à augmenter l'esprit critique devrait être mise en place précocement dans les études comme les étudiants en ressentent le besoin, associée à une politique d'éviction des contacts entre les étudiants et l'industrie pharmaceutique.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales