Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Bastiat François

Bastiat François

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Bastiat François"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Les résistances des médecins généralistes à la substitution aux opiacés‎ : regard sur les pratiques à la marge des réseaux    - Bastiat François  -  17 janvier 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : En France, les patients qui nécessitent un traitement de substitution aux opiacés, ont des difficultés à se faire prendre en charge dans de bonnes conditions, dans certains secteurs où les réseaux ville-hôpital toxicomanie sont peu ou mal implantés. Que faudrait-il faire pour améliorer ces conditions de prise en charge ?

    Méthode : Nous avons réalisé une enquête qualitative dans le secteur de la ville de Cognac, au moyen d'entretiens semi-directifs auprès de douze médecins généralistes. Les entretiens ont été enregistrés sur un dictaphone et retranscrit sur un corpus, qui a été analysé de manière thématique et transversale.

    Résultats : Les résistances principales au suivi des patients usagers d'opiacés sont la surcharge d'activité et le manque de ponctualité, le sentiment d'isolement par rapport au CSST avec qui la majorité n'a pratiquement pas de contact, le manque de connaissance, que l'on retrouve aussi dans l'insatisfaction par rapport aux objectifs de décroissance de dose, qui n'est pas un critère pertinent à prendre en compte. L'image du patient usager de drogues n'apparait pas péjorative dans l'ensemble, il n'y a pas eu de plaintes par rapport au comportement. Les médecins qui s'investissent un peu se plaignent de voir trop de patients, un médecin n'exerce plus suite à des sanctions, générant un afflux de patients. Les autres médecins ont tendance à leur adresser les nouveaux patients. Les médecins ne souhaitent pas se spécialiser malgré eux.

    Discussion : Malgré un recrutement faible inhérent au terrain de l'étude, les résultats sont en accord avec les données de la bibliographie. La prise de contact avec le réseau serait plus bénéfique que la formation. Un axe de réflexion pour imposer des quotas de suivi pour les médecins serait bénéfique pour les médecins et les patients.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales