Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Wahl Anne

Wahl Anne

Les travaux encadrés par "Wahl Anne"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
6 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 6
Tri :   Date travaux par page
  • Utilisation de l'aromathérapie pour pallier les effets indésirables des chimiothérapies et (ou) radiothérapies    - Brunet Lucie  -  03 novembre 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La crainte des effets indésirables et l'apparition de ces derniers interpellent beaucoup les patients atteints d'un cancer. Les conseils et traitements pouvant être prescrits sont importants afin de favoriser une évolution positive de leur état de santé. Il arrive parfois, et malgré une prise en charge globale du malade, que ces conseils et traitements ne suffisent pas à leur bien-être. C'est ainsi que les patients ont recours de plus en plus aux médecines complémentaires comme l'aromathérapie. Ces médecines complémentaires sont utilisées de manière différente suivant les patients et les pays. L'enquête réalisée à l'hôpital de Poitiers permet de donner un aperçu sur l'utilisation des huiles essentielles pour pallier les effets indésirables des chimiothérapies et/ou radiothérapies. Les données recueillies suite à l'enquête réalisée à Poitiers et d'après les études d'autres villes de France et d'autres pays permettent de mettre en avant une utilisation des médecines complémentaires favorable pour pallier les effets indésirables des traitements anticancéreux et améliorer le bien-être des patients.

  • L’application des huiles essentielles en dermatologie : escarres, ulcères veineux et artériels    - Laurent Karine  -  09 juin 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L’aromathérapie est l’utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques. Cette science est de plus en plus développée, notamment dans certains milieux hospitaliers et centres de soins. Dans cette thèse nous abordons son application sur les escarres et les ulcères veineux et artériels. Ce sont des plaies chroniques provoquées par la nécrose des tissus de la peau associée à un problème de circulation sanguine. La guérison de ces plaies est parfois longue et difficile à obtenir, et les complications peuvent être graves. Les huiles essentielles utilisées apportent, par leurs synergies, des propriétés permettant la guérison de l’escarre ou de l’ulcère veineux ou artériel.

    Après avoir décrit la structure d’une peau saine ainsi que les caractéristiques d’une escarre et des ulcères veineux et artériels, les généralités sur l’aromathérapie sont développées. Ensuite sont exposés les différentes huiles essentielles et les mélanges synergiques utilisés pour le traitement des escarres et des ulcères veineux et artériels. Enfin, sont présentés des cas cliniques réalisés dans certains milieux hospitaliers et centres de soins.

  • Le traitement des pathologies ORL par les extraits fluides de plantes    - Leau Elise  -  19 décembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L’anatomie de l’appareil respiratoire est une des premières lignes de défense contre les pathologies ORL. La description de l’appareil respiratoire montre de quelles façons sa structure apporte des propriétés antibactériennes, antivirales et favorise l’élimination des germes et des poussières. La majorité de ces pathologies respiratoires, telles que bronchites, sinusites, grippes, angines, toux, asthme, peut être traitée au comptoir. En phytothérapie, il existe diverses plantes pour soigner ces pathologies ou limiter le développement de leurs symptômes. Certaines plantes présentent des propriétés antibactérienne, antivirale, antifongique, fluidifiante, mucolytique et expectorante. Certaines peuvent aussi renforcer le système immunitaire ou limiter la réaction inflammatoire. Plus d’une dizaine de plantes peuvent être utilisées dans le traitement des pathologies ORL. On peut les trouver sous forme de tisanes, d’huiles végétales, de poudres ou d’extraits fluides de plantes. Ces derniers existent sous forme d’EPS ou de SIPF®, ils peuvent être utilisés par la majorité de la population. Le pharmacien et son équipe officinale doivent garder en mémoire que toutes les plantes ne peuvent pas être conseillées à toute la population, car certaines présentent des effets indésirables, des précautions d’emploi et des contre-indications. En fonction des antécédents, de l’âge et de l’évolution de la pathologie, l’équipe officinale doit adapter son conseil à chaque patient.

  • Falsifications des huiles essentielles    - Devys Camille  -  03 juillet 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Dans une ère où l'aromathérapie connaît un nouvel essor, cette thèse a pour but d'explorer les différentes manières de falsifier les huiles essentielles utilisées en thérapeutique courante. Elle expose dans un premier temps la définition d'une huile essentielle ainsi que l'importance d'une identification précise de la plante utilisée et d'une bonne connaissance des techniques d'extraction pour obtenir une huile essentielle de qualité. Elle montre, dans un second temps, les différents types de falsification publiquement connues de nos jours ainsi que la façon dont elles peuvent être associées. Dans une dernière partie, elle aborde les techniques pouvant être mises en place afin de détecter ces falsifications que ce soit dans un laboratoire d'analyse ou dans une officine. Ainsi, des analyses simples et à la portée de tous peuvent parfois mettre en évidence une falsification.

  • L’impact des colorants et des conservateurs de l’industrie alimentaire sur notre santé    - Adeinat Loubna  -  25 octobre 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Aujourd’hui, plus de 300 additifs sont autorisés en Europe et répondent aux besoins technologiques grandissants de la première puissance industrielle : celle de l’alimentaire. Les additifs sont étroitement règlementés par des textes législatifs, soumis à certaines conditions d’utilisation et évalués par des autorités compétentes, dans le but d’assurer leur innocuité. Pourtant, ils sont perçus comme un risque alimentaire supplémentaire et sont souvent considérés comme superflus, voire néfastes. Leur emploi inquiète le consommateur, soucieux pour sa santé et en quête de naturalité.

    Souvent désignés sous leur code « E », ont-ils réellement quelque chose à cacher ?

    Le propos de la présente thèse est d’évaluer l’impact des colorants et des conservateurs, issus des transformations industrielles, sur notre santé. Ce travail est axé en priorité sur ceux reconnus comme possédant un impact négatif réél ou supposé. L’appréciation de la nocivité potentielle de ces additifs est le fruit de recherches bibliographiques, tant dans la littérature scientifique que dans la littérature d’accès « grand public ».

    Les colorants artificiels associés aux benzoates semblent être incriminés dans la TDHA chez les jeunes enfants, grands amateurs de produits qui en contiennent. Les lésions génétiques induites par ces mêmes des colorants sont très largement décrites, bien qu’aucune confirmation quant à leur génotoxicité puisse être faite. Des réactions d’hypersensibilité et d’intolérance rapportées sont isolées et peu graves et ne justifient pas l’éviction de ces additifs. La problématique des nanoparticules d’argent et de dioxyde de titane soulèvent de grandes questions quant à leur toxicité et nous sommes dans l’attente de nouvelles données pour l’évaluation de leur innocuité. L’aluminium s’avère bel et bien toxique pour le système nerveux et osseux, en particulier dans des conditions pathologiques particulières. Son implication dans la maladie d’Alzheimer semble également se préciser.

    Des effets cocktails sont mis en évidence dans plusieurs groupes de conservateurs notamment avec l’acide sorbique, les nitrites et l’acide benzoïque, lesquels réagissent avec d’autres composés pour aboutir à la synthèse de composés mutagènes. Aussi, d’autres composés soupçonnés d’effets toxiques et/ou cancérogènes sont formés par la dégradation de l’HMT et le DMDC. Cette même problématique est confirmée dans le cas des nitrites, lesquels sont aussi impliqués dans la formation de méthémoglobine, potentiellement inquiétant chez les bébés. Quant aux parabènes, leur effet perturbateur endocrinien est avéré avec des effets toxiques sur l’appareil reproducteur. Leur responsabilité en tant qu’additif dans le cancer du sein demeure cependant spéculative. Enfin, en plus de provoquer des réactions d’intolérance, les sulfites ont montré des preuves évidentes et potentiellement inquiétantes de neurotoxicité chez l’animal.

    Pour certaines catégories de consommateurs, les DJA sont souvent susceptibles d’être dépassées, ce qui expose théoriquement ces personnes à un risque. L’éviction totale de ces additifs éventuellement nocifs ne semble toutefois pas raisonnable et peu réalisable dans un contexte où l’industrialisation des aliments est omniprésente. Il pourrait cependant être prudent d’en limiter les associations et de favoriser la consommation des denrées dont la composition se cantonne au nécessaire en excluant les ingrédients superflus notamment ceux ayant pour vocation de masquer l’aspect peu qualitatif du produit.

  • Synergie de l’aromathérapie et de la réflexologie dans le cadre du conseil au comptoir    - Monier Natacha  -  08 février 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L’intérêt d’associer l’Aromathérapie à la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) est d’avoir recours aux huiles essentielles non pas comme des « médicaments » pour traiter des symptômes, mais plutôt comme des « aiguilles d’acupuncture liquide » qui vont aider à rééquilibrer le terrain du patient d’un point de vue énergétique.
    Le pouvoir thérapeutique des huiles essentielles, lorsqu’elles sont bien choisies et bien employées, n’est plus à démontrer. La MTC est une tradition ancestrale qui déborde de notre cadre scientifique, mais que l’on ne peut pour autant ignorer. Que représentent en effet quelques centaines d’années de médecine occidentale « scientifique », au regard de cinq millénaires d’observations et de pratique médicale orientale ? D’autant plus que, de nos jours, les études se comptent par milliers et se multiplient à un rythme effréné pour tenter d’expliquer de manière rationnelle les effets observés lorsqu’un point d’acupuncture est stimulé.

    Nous devons aller au-delà du manifesté, au-delà du strict symptôme physique, et apprendre à considérer les notions de terrain, de psychisme et d’émotions.

    La phyto-énergétique représente à l’heure actuelle un recours à un besoin d’écoute et de soins personnalisés des patients. Allopathie comme médecine symptomatique et, Aromathérapie et Réflexologie comme médecine de terrain, ne sont-elles pas tout simplement complémentaires ?

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales