Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Rioux Bilan Agnes

Rioux Bilan Agnes

Les travaux encadrés par "Rioux Bilan Agnes"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
4 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 4
Tri :   Date travaux par page
  • Maladie de Fabry : Aspects clinique, biologique et thérapeutique    - Sibelet Marie  -  08 décembre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La maladie de Fabry est une maladie rare, héréditaire, dont la transmission est liée au chromosome X. Elle se caractérise par un déficit en une enzyme l’α galactosidase A présente dans les lysosomes. Ce déficit provoque une accumulation au sein des lysosomes de globotriaosylcéramide (Gb3), responsable d’un nombre important de signes cliniques se développant progressivement depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte : acroparesthésies, atteintes digestives, angiokératomes, anomalies de sudation, atteintes ophtalmique et auditive, atteintes respiratoire, cardiaque, rénale et neurologique.

    Lors d’une suspicion de la maladie de Fabry, le diagnostic doit être confirmé par des méthodes biochimiques et/ou génétiques. Les hommes hémizygotes présentent une activité enzymatique très faible ou nulle. Un dosage de Gb3 urinaire va permettre de confirmer ou d’infirmer la maladie. Ce dosage peut être complété par un dosage enzymatique sanguin de l’α galactosidase A et/ou un séquençage du gène GLA. Chez les femmes hétérozygotes, l’activité enzymatique peut être normale, le diagnostic repose alors sur une étude moléculaire du gène GLA.

    Deux traitements enzymatiques substitutifs sont commercialisés en France : Replagal® et Fabrazyme®. Ils sont produits par génie génétique et présentent tous les deux la même séquence en acides aminés que l’α galactosidase A. Ces deux traitements sont coûteux et doivent être pris à vie par les patients.

    Une nouvelle thérapie appelée Amigal® est actuellement en Phase 3 d’un essai clinique. Elle utilise des protéines chaperons, qui sont des protéines capables de se lier à des protéines défectueuses et de les stabiliser pour leur permettre de récupérer une fonctionnalité.

    Les biotechnologies ont permis le développement de la thérapie génique. A l’aide d’un vecteur, le plus souvent viral, le gène normal codant pour l’α galactosidase A est transféré directement dans les cellules du patient. Le premier essai clinique sur des êtres humains a été initié en 2013.

  • L'huile de palme : ses effets sur la santé et l'environnement : enquête auprès de la population française    - Lefevre Camille  -  07 mai 2015  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    L'huile de palme est omniprésente dans l'alimentation industrielle. Elle est composée d'environ 50% d'acides gras saturés qui ont des conséquences sur notre santé, et sa culture intensive entraîne de nombreux problèmes environnementaux. Dans un premier temps, cette thèse revient sur les principales caractéristiques des acides gras. Ensuite, une description du Palmier à huile, de sa culture et de ses conséquences sur l'environnement est présentée. La troisième partie s'attache à décrire l'obtention de l'huile de palme et ses principales utilisations. La quatrième partie présente ses effets sur la santé. Enfin, cette thèse présente les résultats d'une enquête réalisée auprès de la population française. Cette enquête a permis de rendre compte du niveau d'information de la population quant à la présence d'huile de palme dans l'alimentation et de ses effets sur l'environnement.

  • Algocarburants : modes de production et faisabilité    - Richez Lydia  -  25 janvier 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le réchauffement climatique, la pollution environnementale, la hausse des prix du pétrole et sa pénurie annoncée sont autant de critères qui ont conduit les chercheurs à développer des alternatives aux carburants fossiles. Les agrocarburants souvent nommés biocarburants ont, dans ce contexte, fait l’objet de nombreuses études.

    Avec la pratique et le recul, il en ressort que les agrocarburants ne sont pas LA solution aux problèmes à cause de leurs coûts, leurs contraintes de production et l’impossibilité actuelle de répondre à la demande mondiale. Ils constituent cependant une source d'énergie permettant de suppléer le pétrole et d’en limiter ainsi la dépendance. Ils ont pour vocation de contribuer à la « décarbonation fossile » du domaine des transports, étant produits à partir de biomasses renouvelables. Par ailleurs, le C02 émis lors de l’utilisation des agrocarburants est compensé par le C02 absorbé par la photosynthèse.

    Ces biocarburants pourraient être, en prime, une opportunité de développement économique pour les régions rurales, les importateurs de pétrole et les pays en développement. Néanmoins, les technologies de production doivent encore être développées et perfectionnées.

    Les algocarburants sont les biocarburants de troisième génération. Espoirs, réussites, échecs et désillusions sont le quotidien des chercheurs qui aspirent à ce que la filière carburant des micro-algues voit le jour et soit reconnue comme une solution de substitution ou de supplémentation réelle aux carburants fossiles au niveau industriel et mondial.

    Cette thèse retrace les différentes étapes nécessaires à la production d’un algocarburant. Du choix de l’espèce, en passant par le choix du mode de production, l’optimisation de la culture, mais aussi par les différentes méthodes de récolte, de concentration et d’extraction, pour finir par les méthodes de transformation en carburant. On ne pourra que constater les difficultés que chaque phase génère. On remarquera aussi que des technologies de pointe pourront concourir au développement de cette filière et que l’harmonisation des divers acteurs sera indispensable pour faire avancer la recherche et le développement.

  • La santé connectée : quel rôle à jouer pour le grossiste-répartiteur ?    - Simon Pierre  -  29 novembre 2018  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La santé connectée est une nouvelle forme de santé qui voit son marché être constamment en ascension. Les applications pour smartphones et les objets connectés se multiplient de jour en jour. Les patients doivent donc faire des choix pour utiliser cette nouvelle forme de santé de la meilleure des manières.

    Le pharmacien est le professionnel de santé le plus accessible du fait de son maillage territorial mais aussi de sa facilité d’accès. Il accueille aujourd’hui des patients de plus en plus connectés et qui ont une exigence de plus en plus élevée. Le pharmacien et son équipe doivent être en mesure d’accompagner le patient dans l’utilisation de la santé connectée. L’investissement dans ce domaine peut lui apporter de nombreux atouts pour continuer à transformer son métier.

    Le grossiste-répartiteur est un interlocuteur très important pour le pharmacien avec la livraison quotidienne des médicaments. Il a en effet un rôle d’intermédiaire entre les laboratoires et les pharmacies. Son rôle est essentiel pour que les patients puissent accéder le plus rapidement possible à leurs traitements. Cependant, ce milieu rencontre de très nombreuses difficultés. La diminution des marges mais aussi la très forte concurrence amènent à une absence de résultats financiers pour tous les acteurs. Ils doivent donc sans cesse se transformer pour trouver de nouvelles formes de rémunération. De nombreux services ont donc été mis en place par les répartiteurs pour accompagner le pharmacien.

    Le partenariat entre le pharmacien et le grossiste peut être renforcé par la santé connectée. Les deux entités doivent donc travailler dans l’appréhension de cette nouvelle forme de santé pour pouvoir aider les patients dans son utilisation. Au final, la répartition pharmaceutique peut avoir un très grand rôle en s’investissant sur la santé connectée pour accompagner le patient dans le but notamment d’améliorer l’observance et la prévention. Le rôle du pharmacien se voit renforcé grâce à la possibilité de travailler l’expérience client et d’accéder à de nouvelles missions. Enfin, les grossistes-répartiteurs peuvent montrer leur importance aux autorités mais aussi continuer à diversifier leurs activités.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales