Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Tresse Mercie Nathalie

Tresse Mercie Nathalie

Les travaux encadrés par "Tresse Mercie Nathalie"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date travaux par page
  • Conformité de la prise en charge des traumatisés crâniens légers âgés de plus de 75 ans : à propos de 338 cas aux Urgences du Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers    - Labrousse Aurélie  -  15 mai 2019  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La SFMU a rédigé des recommandations en 2012 sur la prise en charge des traumatismes crâniens légers. Mais elles sont souvent difficiles à appliquer, notamment chez les personnes âgées pourtant les plus à risque. L'objectif de cette étude était d'évaluer la conformité de ces recommandations au sein du service des Urgences du CHU de Poitiers chez les traumatisés crâniens légers de plus de 75 ans.

    Nous avons réalisé une étude observationnelle, rétrospective sur une période de 10 mois. Tous les patients de 75 ans et plus répondant aux critères du traumatisme crânien léger ont été inclus.

    338 patients ont été inclus dans l'étude. Parmi les 73,4% des patients qui présentaient au moins un facteur de risque identifié, 89,9% ont bénéficié d'une imagerie cérébrale en adéquation avec les recommandations, et 31,5% l'ont eue dans les délais recommandés. Parmi les 338 patients étudiés, 251 patients (74,3%) devaient être hospitalisés conformément aux recommandations de la SFMU mais 154 patients (61,4%) n'ont pas respecté les critères d'hospitalisation, majoritairement les patients traumatisés crâniens légers sous anticoagulant et AAP, avec un scanner normal.

    Le respect des recommandations concernant la réalisation d'une tomodensitométrie cérébrale n'est donc pas optimal, notamment concernant les délais. Il en est de même pour le respect des critères d'hospitalisation. Notre étude met en évidence certaines propositions : poursuivre les études sur le dosage de la protéine S100B (biomarqueur) afin d'optimiser le recours à l'imagerie cérébrale et mieux cibler les indications d'hospitalisation en réalisant des études complémentaires pertinentes centrées sur les TCL asymptomatiques, sous anticoagulant ou AAP, avec un scanner cérébral normal. Leur hospitalisation pourrait éventuellement être remise en question en fonction des résultats obtenus.

  • Relevage pour chute de la personne âgée : pertinence de son signalement auprès du médecin traitant : à propos d'une étude de 130 cas réalisée au SAMU de Poitiers    - Le Guen Fanny  -  04 juillet 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Pré-requis : La chute chez la personne âgée est un événement fréquent parfois lourd de conséquences. Dans le cadre de l'Aide médicale d'Urgence, le SAMU est sollicité pour répondre à une demande de secours. Lorsque la personne reste sur place, l'information concernant la chute n'est pas toujours relayée à son médecin traitant.

    Objectif : L'objectif principal de cette thèse est d'évaluer la pertinence du signalement des sujets âgés ayant chuté à leur domicile au moyen d'un courrier adressé à leur médecin traitant. Les “chuteurs “ sont repérés lors de l'appel au SAMU 86 pour une demande d'aide au relevage.

    Matériels et méthodes : Deux études ont été menées : une 1ère rétrospective sur l'année 2015 pour faire l'état des lieux des relevages dans la Vienne; Une 2ème prospective sur 4 mois de juin à septembre 2016 dont l'objectif principal est de savoir si un courrier adressé au médecin traitant lui indiquant que son patient a chuté est une action pertinente.

    Résultats : Sur l'année 2015, 504 appels ont abouti à un relevage. Les relevages étaient plus fréquents dans la tranche d'âge 85-94 ans. Sur ces 504 chuteurs 17% ont été relevés à plusieurs reprises. Lors de l'étude prospective menée du 7/06/2016 au 27/09/2016, nous avons reçu 130 appels ayant abouti à un relevage. Tous les médecins contactés ont trouvé utile d'en être informés. Un seul médecin sur 73 prévenu a contacté le CLIC indiqué dans le courrier. Dans 37% des cas les médecins interrogés ne connaissaient pas précisément la mission des CLIC et 33% d'entre eux pensaient avoir besoin d'informations supplémentaires. Sur les patients relevés, 52% étaient déjà connus par les réseaux.

    Conclusion : Nous n'avons pu démontrer la pertinence du signalement des relevages car notre étude est trop courte avec peu de sujets inclus, cependant nous avons pu relever plusieurs problématiques concernant la prise en charge de la chute du patient âgé.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales