Vous êtes ici : Accueil > Directeurs de travaux > Quoirin Etienne

Quoirin Etienne

Les travaux encadrés par "Quoirin Etienne"

Pour être informé de la mise en ligne des nouveaux travaux correspondant à la recherche effectuée, abonnez-vous au flux RSS : rss

accès internet    accès intranet    pas d'accès
2 travaux ont été trouvés. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date travaux par page
  • Respect des recommandations concernant les surdosages en AVK : EPP au sein du service d’accueil des urgences du CHU de Poitiers    - Varenne Vincent  -  29 septembre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Objectif : Evaluation des pratiques professionnelles au sein du service d'accueil des urgences du CHU de Poitiers sur le respect des recommandations concernant les surdosages en AVK, édictée en 2008 par l'HAS. L'étude se place dans la continuité de deux EPP déjà réalisées dans des conditions similaires. La dernière a été réalisé en 2008-2009. Ces études permettent de comparer la qualité ainsi que l'évolution de la prise en charge en AVK.

    Patients et méthode : Etude observationnelle descriptive rétrospective concernant les patients admis aux SAU du CHU de Poitiers entre le 1/01/2010 et le 30/06/2011 et présentant un INR supérieur ou égal à 5 sur le bilan réalisé aux urgences. Ont été exclus les dossiers incomplets, absents et dont la situation clinique était indépendante de l’utilisation normale des AVK.

    Résultats : 185 patients ont été inclus. L'âge moyen est de 77,5 ans dont 80,5 % de plus de 70 ans et le sexe ratio de 0,91. Les indications de prescription d'AVK concernait principalement les cardiopathies rythmiques (62,7 %) suivi des maladies thromboemboliques (18,9 %). Les syndromes hémorragiques les plus fréquemment retrouvés sont les hémorragies digestives (36 %) puis les hématuries (21 %) et les hématomes (15 %). Le motif d'admission au SAU ne concernait le plus souvent ni un surdosage en AVK ni un syndrome hémorragique, les surdosages étant à 60,5 % asymptomatiques. Pour pouvoir être comparable aux études précédentes, le score de conformité globale a été défini selon 5 critères majeurs de conformité, identiques à ceux définis en 2008-2009 : évaluation du risque hémorragique (conforme dans 76,7 % des cas contre 49 % en 2008-2009), arrêt des AVK (conforme dans 46,5 % versus 51,7 %), administration de vitamine K1 (conforme dans 82,2 % versus 74,1 %), administration des CCP (conforme dans 90,8 % versus 88,4 %) et prescription d'un INR de contrôle (conforme dans 36,7 % versus 44,9 %). Le score de conformité globale, répondant aux 5 critères, est de 18,4 % contre 8,2 % en 2008-2009. Deux critères mineurs ne rentrant pas dans le calcul du score de conformité globale ont été également étudiés : évaluation des posologies prescrites de vitamine K1 (conforme dans 62,6 % versus 47,4 %) et évaluation des posologies prescrites de CCP (conforme dans 93,3 % versus 65,2 %). La comparaison statistique permet de mettre en évidence une différence significative positive (p = 0,00000015) pour l'évaluation du risque hémorragique et l'évaluation des posologies prescrites de CCP (p = 0,01379), négative pour la prescription de l'INR de contrôle ( p = 0,03290 ).

    Conclusion : Cette nouvelle EPP apporte des résultats mitigés malgré l'implantation d'outils informatiques dans le logiciel des urgences ayant permis l'amélioration de certains critères. Il est important de souligner l'importance de l'adhésion du personnel médical nécessaire à l’apprentissage et l’application des recommandations. Il semblerait opportun de perfectionner les outils informatiques mis à leur disposition et insister sur la nécessiter d'une formation médicale continue. Les modalités méthodologiques de ce travail devront être standardisées pour réitérer cette EPP régulièrement.

  • Proposition d'un score de gravité à l'accueil des patients traumatisés de la route n'ayant pas bénéficié d'une prise en charge médicale pré-hospitalière    - Larrieu Julie  -  12 septembre 2014  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : Il n'existe à l'heure actuelle pas de score de triage hospitalier spécifique des accidents de la circulation. L'objectif de l'étude était d'expérimenter un nouveau score de gravité des patients traumatisés de la route n'ayant pas bénéficié d'une prise en charge pré-hospitalière médicalisée à leur arrivée aux urgences, et de tester sa validité.

    Matériels et méthodes : Nous avons réalisé une étude observationnelle analytique, sur une cohorte de patients traumatisés de la route se présentant aux urgences adultes du Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers par transport non médicalisé, de septembre 2013 à juin 2014. Notre score a été élaboré à partir d'une revue de la littérature et à l'aide de médecins experts. Il contient 27 items, regroupés en cinq catégories : cinétique de l'accident, critères de gravité hémodynamiques, respiratoires et neurologiques, et critères de gravité liés à l'environnement. Le critère d'évaluation de notre score était la CCMU (Classification Clinique des Malades aux Urgences), les patients non graves étant définis par une CCMU I ou II et les patients graves par une CCMU III ou IV.

    Résultats : Nous avons inclus 273 patients. Le score était bien corrélé à la gravité, avec un score médian du groupe Non Graves égal à 4 (écart interquartile=4), et un score médian du groupe Graves égal à 9,5 (écart interquartile=7) (p<0,0001). La courbe de ROC retrouvait une aire sous la courbe à 0,78 avec un intervalle de confiance à 95% de 0,70 à 0,87 (p<0,0001). En prenant un seuil de positivité du score à 7, nous obtenions une sensibilité à 73% (IC 95% = 57 à 85%) et une spécificité à 79% (IC 95% = 73 à 84%). Le taux de sous-triage était égal à 27% et celui de sur-triage à 21%.

    Discussion : Notre score est performant pour le triage aux urgences, avec une bonne sensibilité et une bonne spécificité. Il nécessite néanmoins une validation externe sur une nouvelle population.

|< << 1 >> >| travaux par page

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales