Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Wakieu Kamdje Cyrille

Wakieu Kamdje Cyrille

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Wakieu Kamdje Cyrille"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Primo-infection toxoplasmique et grossesse : étude rétrospective de l’activité du Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal, CPDPN, du CHU de Bordeaux entre 2004 et 2011 : à propos de 227 cas    - Wakieu Kamdje Cyrille  -  16 avril 2013  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    La toxoplasmose congénitale est une infection résultant de la transmission du parasite Toxoplasma gondii au foetus durant la vie intra-utérine à la suite d'une toxoplasmose maternelle acquise pendant la grossesse. La politique de prévention de cette affection en vigueur en France depuis 1978 a été évaluée pour la première fois en 2009 par la Haute Autorité de Santé (HAS). Dans son rapport, l'HAS met en évidence des incertitudes concernant l'efficacité du traitement prénatal sur le risque de transmission materno-foetale et sur la sévérité de l'atteinte foetale. En raison de doutes concernant l'efficacité du traitement prénatal et en l'absence de consensus, l'HAS recommande aux professionnels de santé d'orienter les patientes présentant une séroconversion toxoplasmique pergravidique vers des centres cliniques de référence présentant une expertise dans le domaine de la toxoplasmose congénitale. Notre travail rétrospectif portant sur 227 cas, rapporte l'activité « toxoplasmose » du Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal (CPDPN) du CHU de Bordeaux de 2004 à 2011. Nous relevons une augmentation de cette activité de 43% de 2008-2011 par rapport à 2004-2007. Nous rapportons 15 cas de Toxoplasmose congénitale (dont 20% de pertes foetales), ce qui correspond à un taux de transmission materno-foetale de 12,3%. La transmission maternofoetale augmente avec le terme de survenue de l'infection maternelle (0% avant la conception, 3,13% au premier trimestre, 28% au second trimestre et 50% au troisième trimestre). Les performances du diagnostic prénatal biologique sont excellentes dans notre étude avec une sensibilité, une spécificité et des valeurs prédictives négative et positive de 100% malgré quelques biais. Les enfants atteints de toxoplasmose congénitale avaient tous une forme infra clinique à la naissance.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales