Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Vieillefault Mélanie

Vieillefault Mélanie

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Vieillefault Mélanie"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Analyse des pratiques de prescription de carboxymaltose ferrique en gériatrie    - Vieillefault Mélanie  -  09 juin 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Contexte : L'anémie est fréquente en gériatrie et souvent le résultat d'une carence martiale insuffisamment traitée. Le recours à la transfusion sanguine systématique n'est pas toujours adapté et la prise orale de fer au long cours pas toujours optimale. Ainsi, le fer injectable représente une alternative thérapeutique séduisante. A cet égard, nous avons souhaité évaluer les pratiques de prescription du carboxymaltose ferrique au sein du pôle de Gériatrie du CHU de Poitiers. Objectifs : Les objectifs de notre étude étaient la description des prescriptions du carboxymaltose ferrique, le recueil de l'évolution des paramètres hématologiques et ferriques à 1 et 3 mois après l'administration du produit et de la mortalité à 3 mois.

    Méthode : Il s'agit d'une étude rétroprospective unicentrique, réalisée du 1er juin 2014 au 1er juin 2015. Tous les patients ayant reçu au moins une injection de carboxymaltose ferrique pendant leur hospitalisation ont été inclus. Les données hématologiques et ferriques au cours du séjour hospitalier et lors des contrôles biologiques à 1 et 3 mois ont été recueillies.

    Résultats : 78 patients, d'âge moyen 86,1 ± 6,3 ans et en perte d'autonomie (score GIR 3,4) ont reçu au moins une perfusion de carboxymaltose ferrique au cours de leur hospitalisation. Les taux moyens, avant traitement, d'hémoglobine, de ferritine et du coefficient de saturation de la transferrine (CST) étaient respectivement de 8,4 ± 1,49 g/dl, 164 μg/l [8-1381] (78.9 % des patients avaient une ferritine < 200 μg/L) et 8,87 ± 4,9 % (98.7% des patients avaient un CST < 20 %). La posologie moyenne de carboxymaltose était de 1191 ± 361,52 mg administrée dans 60,2 % en 1 seule perfusion (plus de la moitié des patients ont reçu une dose inférieure à la posologie recommandée). L'augmentation était significative à 3 mois pour l'hémoglobinémie (p<0,0001), la ferritinémie (p = 0,0005) et pour le CST (p<0,0001). Sur le plan transfusionnel, 21 patients ont reçu au moins 1 CGR dans les mois précédents l'injection de fer et 8 patients ont été transfusés dans les 3 mois suivants. Seize patients (20,5 %) sont décédés au cours des 3 mois de suivi.

    Conclusion : La prescription de carboxymaltose est réalisée chez des patients anémiés, avec pour la grande majorité un CST <20 %. Cette prescription apparaît hétérogène dans le Pôle, en termes de posologie administrée. Le traitement par carboxymaltose ferrique apporte une efficacité biologique. Dans cette population, il reste nécessaire de mieux préciser les posologies utiles en tenant compte de l'évaluation gériatrique et du pronostic des patients.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales