Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Thimon Sophie

Thimon Sophie

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Thimon Sophie"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • État des lieux de la prescription des corticostéroïdes inhalés par les médecins généralistes de l'ex-région Poitou-Charentes au cours de l'asthme de l'enfant de 5 ans et moins    - Thimon Sophie  -  27 novembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Les médecins généralistes (MG) jouent un rôle central dans le suivi des enfants asthmatiques. Leur prise en charge repose sur les recommandations de la HAS de 2009 et plus récemment sur la réactualisation des recommandations du GINA (Global Initiative for Asthma) de 2015 et 2017. Des études réalisées en Médecine Générale au début des années 2000 ont noté un traitement sous-optimal des jeunes patients asthmatiques. Le but de notre travail et de faire un état des lieux de la prescription de corticostéroïdes inhalés (CSI) par les médecins généralistes de l'ex-région Poitou-Charentes chez les enfants asthmatiques de 5 ans et moins, et d'étudier la concordance de ces prescriptions avec les recommandations du GINA.

    Matériel et méthodes : nous avons contacté 463 médecins par email, un questionnaire en ligne caractérisait les médecins selon leur démographie, leur formation de pédiatrie et leur activité. Des questions ouvertes ou à choix multiple évaluaient les pratiques des médecins concernant le diagnostic de l'asthme infantile, les indications de CSI, les modalités de traitement par CSI, et la gestion des effets indésirables des CSI.

    Résultats : cinquante et un MG ont répondu au questionnaire ; il s'agissait majoritairement de femmes (61%), d'âge médian 39 ans, et majoritairement installés (71%). Selon les recommandations du GINA concernant les enfants de 5 ans et moins, 98% des MG connaissaient au moins une indication de CSI, 92% choisissaient une molécule recommandée, 37% proposaient une posologie initiale adaptée, 45% proposaient une durée minimale suffisante, et 63% avaient une attitude recommandée en cas de non-réponse au traitement CSI initial. Au final, 9 MG (18%) avaient une prescription de CSI en accord avec les recommandations du GINA. Les MG prescrivant en accord avec ces recommandations étaient significativement plus jeunes (p=0,007), exerçaient depuis moins longtemps (p=0,005), voyaient quotidiennement plus d'enfants en consultation (p=0,04) et avaient une proportion pédiatrique dans leur patientèle plus importante (p=0,03).

    Conclusion : l'adhésion des MG de l'ex-région Poitou-Charentes aux recommandations de traitement de l'asthme de l'enfant semble être insuffisante.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales