Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Simon Bérengère

Simon Bérengère

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Simon Bérengère"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Maladie d’Alzheimer et mémoire autobiographique : intérêts et limites d’une prise en charge individuelle médiatisée par un cahier de vie auprès de 16 patients    - Simon Bérengère  -  01 septembre 2012

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Aujourd’hui, les thérapies de réminiscence sont largement inscrites dans le paysage de la prise en charge des malades d’Alzheimer. En nous inspirant de cette méthode, nous voulons étudier les effets d’un entrainement autobiographique individuel en séance orthophonique. Pour cela, nous consignons dans un cahier de vie l’histoire personnelle de seize patients, atteints de la maladie d’Alzheimer à des stades léger à modérément sévère. Afin d’approfondir cette étude, nous scindons notre cohorte en deux groupes : l’un évoquant les souvenirs épisodiques autobiographiques et l’autre les connaissances sémantiques personnelles. Puis, nous comparons l’efficacité de ces deux types d’entraînement au bout de six mois. Nous donc évaluons les répercussions de ce type de travail autobiographique sur les domaines cognitif, mnésique (antérograde et rétrograde) ainsi que comportemental au moyen des échelles suivantes : l’ERFC, les 5 mots de Dubois et l’AMI de Kopelman passés par le patient, la LARS et la DEX passées par leur aidant principal. Trois périodes de tests sont réalisées durant ces six mois d’étude et s’ajoutent aux onze séances d’entrainement. Les résultats obtenus démontrent l’efficacité d’une telle thérapie sur les capacités mnésiques rétrogrades des malades quel que soit le type d’entrainement et a fortiori celui de type épisodique. De plus, chaque patient, selon son aidant, semble avoir de meilleures habiletés communicationnelles et discursives. En revanche, nous ne pouvons conclure à un bénéfice significatif concernant les capacités cognitives et comportementales. Certains patients ont toutefois amélioré leurs compétences cognitives (notamment l’orientation temporo-spatiale) de façon significative. Un médiateur tel que le cahier de vie associé à un entraînement autobiographique régulier dans le cadre d’une prise en charge orthophonique contribuent donc à apporter des avantages mnésiques et une renarcissisation des malades d’Alzheimer.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être la seule à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales