Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Raptopoulo Jean-François

Raptopoulo Jean-François

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Raptopoulo Jean-François"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Facteurs prédictifs de ré-hospitalisation à un mois des patients âgés de 75 ans et plus : étude prospective dans l'unité d'hospitalisation d'aval des Urgences du CHU de Poitiers    - Raptopoulo Jean-François  -  21 novembre 2017  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Introduction : La réduction des réhospitalisations précoces des patients âgés constitue un enjeu majeur de santé publique de par leur fréquence, coût et impact global. Nous avons étudié les facteurs prédictifs de réhospitalisation à un mois des patients âgés de 75 ans et plus, au décours d'un premier séjour hospitalier dans l'unité d'hospitalisation d'aval (UHA) des Urgences du CHU.

    Méthodes : Il s'agit d'une étude prospective monocentrique ayant inclus sur une période de deux mois (du 17 décembre 2015 au 26 Janvier 2016) cent patients d'au moins 75 ans hospitalisées en UHA. Dix patients décédés ont été exclus de l'étude. L'effet des données socio-démographiques et biomédicales (score de comorbidité de Charlson, scores d'autonomie ADL, IADL, polymédication, taux d'hémoglobine et d'albumine, fonction rénale) sur la réhospitalisation à 30 jours a été́ analysé.

    Résultats : Au total, quatre-vingt-dix hospitalisations ont été́ étudiées. La population était composée de 54 femmes (60%) et 36 hommes (40%) avec un âge moyen de 87,43 ans. Les scores moyens de Charlson, ADL, IADL étaient respectivement de 4,21, 4,19 et 2,67. La polymédication moyenne quotidienne était de 8,25. Les taux moyen d'hémoglobine, d'albumine étaient de 12,06 g/dL et de 34,54 g/L. La clairance de créatinine moyenne (Cockcroft) était de 52,6 mL/min. Le taux de réhospitalisation non programmée à 30 jours était de 23,3%. Aucun des paramètres étudiés n'a été associé à une réhospitalisation.

    Conclusion : L'effectif trop faible de notre cohorte n'a pas permis de trouver parmi les données recueillies, des paramètres prédictifs de réhospitalisation précoce. La réduction des réhospitalisations précoces des patients gériatriques est une ambition légitime mais complexe, qui doit passer par le repérage précoce des patients à risque, l'optimisation du suivi après la sortie et l'amélioration de la communication entre les acteurs de santé.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales