Vous êtes ici : Accueil > Auteurs > Liddell Douglas

Liddell Douglas

Le(s) travail(ux) soutenu(s) par "Liddell Douglas"

accès internet    accès intranet    pas d'accès
1 travail a été trouvé.
  • Stimulation de l'aire motrice supplémentaire et du cortex orbito-frontal droit par tDCS (stimulation transcrânienne directe à courant continu) chez les patients souffrant d'un trouble obsessionnel compulsif pharmacorésistant    - Liddell Douglas  -  17 octobre 2016  - Thèse d'exercice

    Voir le résumé
    Voir le résumé
    Le trouble obsessionnel compulsif (TOC) est une pathologie particulièrement invalidante qui touche 2 à 3% de la population générale. Actuellement, le traitement du TOC de première intention consiste à associer des antidépresseurs sérotoninergiques à haute dose et une psychothérapie comportementale et cognitive. Cependant 40 à 60 % des personnes traitées restent symptomatiques malgré un traitement bien conduit.

    Des études récentes en neuroimagerie ont identifié des dysfonctionnements au niveau des boucles cortico-striato-pallido-thalamo-corticales. Afin de prendre en charge le TOC résistant, de nouvelles techniques de neuromodulation se sont donc développées. La stimulation transcrânienne à courant continu (tDCS) est une technique de neuromodulation non invasive, indolore qui consiste en l'application d’un courant électrique de faible intensité sur le scalp d'un patient éveillé par l'intermédiaire de deux électrodes de polarité différentes. Cette technique a prouvé son efficacité dans certaines pathologies psychiatriques et neurologiques mais lors du début de notre étude aucune recherche n’avait été publiée ni référencée sur ClinicalTrial.gov concernant l’application de la tDCS dans le TOC pharmacorésistant. L’objectif de cette étude est de montrer que la tDCS bifocale avec stimulation anodique (activatrice) du cortex orbito-frontal droit et stimulation cathodique (inhibitrice) de l'aire motrice supplémentaire est un traitement efficace du trouble obsessionnel compulsif résistant.

    Dans cette étude pilote, douze patients ont été inclus et ont bénéficié de 10 séances de traitement actif de 2ma, réparties sur 2 semaines (une séance par jour).Les patients ont été évalués à J0, J14,et M1.Cette étude a montré une amélioration de la Y-BOCS entre J0 et J14 de 21,84 % et de 19,45 % entre J0 et M. Deux patients ont présenté une réponse complète (amélioration >35%), deux autres une réponse partielle (25-35%), et d’autres patients des modifications significatives du score de Y-Bocs.

    Par ailleurs, bien que les scores d’anxiété et de dépression fussent initialement faibles, un effet significatif sur ces types de symptômes a également été constaté indépendamment de l’amélioration du TOC. Ces résultats tant au niveau du TOC pharmacorésistant que de l’anxiété et de la dépression ouvrent des pistes de recherches intéressantes à explorer dans le futur. Une étude multicentrique, randomisée, en double aveugle, utilisant les paramètres et cibles identiques a d’ailleurs vu le jour par la suite à l’unité de recherche clinique Pierre Deniker de Poitiers en 2016 dans le cadre d’un PHRC.

|< << 1 >> >|

Haut de page


affiche de communication sur le dépôt des travaux d'étudiants : 215, c'est le nombre de fois où le réveil a sonné trop tôt cette année pour travailler sur mon mémoire. Franchement j'aimerai ne pas être le seul à l'avoir lu ! / Lionel Bernardin / idsworks.com
  • Avec le service Ubib.fr, posez votre question par chat à un bibliothécaire dans la fenêtre ci-dessous ou par messagerie électronique 7j/7 - 24h/24h, une réponse vous sera adressée sous 48h.
    Accédez au formulaire...

 
 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
petille@support.univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales